Accueil LE COURRIER DES REGIONS Yamoussoukro/Lutte contre la criminalité : l’inspecteur général Youssouf Kouyaté fait le point

Yamoussoukro/Lutte contre la criminalité : l’inspecteur général Youssouf Kouyaté fait le point

0
0
199

Le haut commandement de la police nationale est à Yamoussoukro et ce, jusqu’au 28 février pour réfléchir sur « La promotion du management participatif et le travail en équipe pour relever les défis de la police nationale »

Selon l’inspecteur général, Youssouf Kouyaté, directeur général de la police nationale, (Dgpn) le présent séminaire de réflexion des services de la police nationale a pour objectif de déterminer de nouvelles stratégies efficaces et adaptées à la lutte contre la criminalité sur toute l’étendue du territoire nationale. Pour lui,  la police nationale assure quotidiennement les missions de protection, de prévention et de repression de la criminalité ainsi que la criminalité transnationale organisée.

Ainsi, pour assurer efficacement ses missions régaliennes, a dit le Dgpn, la police nationale a procédé au renforcement des capacités opérationnelles de ses personnels, à l’acquisition des moyens de mobilité et de matériels modernes pour la police technique et scientifique. Il s’est dit persuadé que la police nationale n’a de raison d’être que par l’existence de la communauté avec en point de pire la mise en œuvre de la doctrine de la police de proximité, « instrument indéniable de protection des personnes, des biens et des institutions de la République ».

C’est pourquoi, a-t-il souligné la Direction générale de la police nationale a choisi comme thème de l’année 2020 : « Police nationale, je m’engage pour la paix et la cohésion sociales ». Il a également rappelé que devant l’ampleur des violences basées sur le genre (Vbg), la police nationale, appuyée par les partenaires au développement et s’inspirant de la Résolution 1325 des Nations unies, a crée des Bureaux d’accueil genre dans les commissariats. Ces stratégies soutenues par l’engagement des personnels de la police nationale, a-t-il ajouté, ont donné des résultats satisfaisants.

Il s’agit, à l’en croire, de l’interpellation et le déferrement au parquet de bandits de grands chemins, la destruction de milliers de fumoirs, la saisie d’importante quantité de drogue, de stupéfiants et de médicaments de qualité inférieure falsifiée, le démantèlement de réseaux de trafics de véhicules importés volés et la saisie d’importantes espèces protégées.

Il relève  aussi que les activité des comités consultatifs d’éthique ont permis de rapprocher davantage les services de police des populations. Il a, pour terminer, adressé ses remerciements aux partenaires au développement notamment le Pnud, la Coopération internationale japonaise, les Ambassades des Usa et de France, de l’Union européenne et le Giz pour l’appui financier et technique qu’ils apportent à la police nationale.

Benjamin Effoli, directeur de  cabinet, représentant le général Vagondo Diomandé, ministre de la Sécurité et de la Protection civile, a souhaité qu’à la fin de la rencontre de Yamoussoukro, le haut commandement de la police nationale aura des réponses intéressantes sur le rapprochement police-population, la contribution de la police à la sécurisation des élections et l’usage de l’outil informatique dans la sécurisation de la population.

Traoré Yacouba Diarra

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par Saint Cyrille
Voir Plus dans LE COURRIER DES REGIONS

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Covid 19 : teste d’un vaccin en Afrique, la réaction de Didier Drogba

Affaire les africains peuvent  servir de cobayes dans la mise en place du vaccin contre  l…