Accueil SOCIÉTÉ Fourniture d’électricité : Weah fait son marché à la Ciprel

Fourniture d’électricité : Weah fait son marché à la Ciprel

0
1
300

La Compagnie ivoirienne de production d’électricité (Ciprel) située à Vridi a été visitée par le président libérien, George Weah.

Le 2e jour de la 1re visite du président libérien en terre ivoirienne l’a conduit, hier matin, au siège de la Compagnie ivoirienne de production d’électricité (Ciprel) située à Vridi. George Weah a fait savoir que son pays a besoin du soutien de son voisin ivoirien pour combler son gap en électricité.  « Je suis heureux d’être en Côte d’Ivoire. Il y a un mois, nous avons trouvé un Etat dans des conditions difficiles. Un de nos grands problèmes, c’est l’électricité. C’est ce qui justifie notre visite en ces lieux ce matin et ceci, dans le cadre de la coopération entre les deux pays, qui ont des relations particulières », a déclaré le président Weah, à l’issue de la visite guidée des installations des locaux de la Ciprel. Pour lui, les deux pays liés par la géographie et l’histoire, ont le devoir de s’entraider au risque de couler ensemble. « Si ça ne marche pas au Libéria, ça ne marchera pas en Côte d’Ivoire. Ensemble, on peut faire beaucoup de choses. Nous devons renforcer la coopération entre deux pays », a affirmé l’ancienne gloire du football. Les deux pays sont si proches qu’on le considère parfois comme un Ivoirien et Didier Drogba qui est pris pour un Libérien.

6000 MW en 2030 

Thierry Tanoh, ministre du Pétrole, de l’énergie et du Développement des Energies renouvelables, a donné une suite favorable à la demande du président libérien. « La Côte d’Ivoire va continuer de renforcer sa place de pôle énergétique dans la sous-région et nous ferons en sorte que le Libéria bénéficie de l’expérience énergétique de la Côte d’Ivoire », a promis M.Tanoh. Il a rappelé que 18 villages libériens sont alimentés en électricité à partir de la Côte d’Ivoire. L’interconnexion électrique entre la Côte d’Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée va nécessiter la construction de 1300 km de ligne électrique et de 12 postes de transformateur, a indiqué le ministre.

Il a fait savoir que la Côte d’Ivoire va accroître sa puissance pour atteindre 4000 MW en 2020  et 6000 MW en 2030. Selon lui, à fin décembre 2017, 4 614 localités sont électrifiées sur les 8 513 que compte la Côte d’Ivoire, ce qui équivaut à un taux de couverture de 54 %, soit 82% de la population vivent dans des localités électrifiées. Thierry Tanoh a annoncé que le pays va poursuivre sa politique de fourniture d’électricité à plusieurs pays de la sous-région. « La Côte d’Ivoire va renforcer son rôle de pôle énergétique régional au sein du Système d’échanges d’energie électrique ouest-africain grâce au renforcement des interconnexions avec les pays voisins et l’augmentation des exportations d’énergie électrique. Elle va poursuivre le développement des interconnexions et contribuer à la mise en place d’un marché de l’électricité régulé au niveau sous régional sous l’égide de la Cedeao », s’est-il engagé.

Nomel Essis

Voir Plus par KALOU
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Le Botswana décriminalise l’homosexualité

C’était une décision très attendue : la Haute Cour du Botswana a ordonné l’abr…