Accueil POLITIQUE Violences à Toumodi: Pour la première fois, la ministre Raymonde Goudou Coffie se prononce

Violences à Toumodi: Pour la première fois, la ministre Raymonde Goudou Coffie se prononce

0
0
820

” Je demande à mes frères et sœurs de Toumodi de s’aimer dans leurs différences”

Le 15 novembre est la journée dédiée à la paix. A cette occasion, madame la Ministre Raymonde Goudou Coffie, fille de Toumodi a adressé un message fort à ses parents de la cité des agoutis qui a vécu il y a deux semaines, des évènements tragiques et douloureux.

Vous êtes fille de Toumodi, et en cette journée du 15 novembre dédiée à la paix, avez-vous un message particulier à adresser vos frères et sœurs de Toumodi sans oublier tous les habitants de la Côte d’Ivoire ?

De prime abord, je présente mes sincères condoléances aux familles en deuil ainsi qu’aux familles alliées. Je réitère ma compassion et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. J’exprime toute ma solidarité à tous les sinistrés de cette crise. En ce jour du 15 novembre où nous célébrons la paix, que cette journée nous permette de faire un bilan des actes de violences perpétrées à Toumodi, et nous dire plus jamais ça. Rien, je dis bien, rien ne peut justifier ce qui s’est passé puisque dans tout le V baoulé, Toumodi a la palme du métissage, c’est notre force, et sa position de carrefour a toujours été un atout. Aimons-nous dans nos différences, et préservons cette paix que nous ont laissé nos devanciers.

Aujourd’hui, les activités à Toumodi reprennent leur cours normal et il faut le dire, cela est le résultat des différentes médiations auxquelles vous avez activement participé. Pouvez-vous, en tant que Ministre et responsable politique du département de Toumodi rassurer les uns et les autres que la ville est sécurisée et que chacun peut vaquer à ses occupations sans crainte ?

Effectivement, dès le lendemain du scrutin, nous nous sommes tous retrouvés à la mairie pour nous parler et apaiser les cœurs. Et c’est malheureusement ce dimanche que tout a basculé dans l’horreur. Je tiens à féliciter nos forces de l’ordre, les religieux et toutes les autorités, les cadres de tous bords qui ont chacun contribué à apporter le calme dans notre belle cité. La plateforme de la jeunesse regroupant toutes les obédiences politiques et de la société civile, est également à féliciter. Je suis restée sur place pendant toute cette période, et je peux dire que la normalisation se fait progressivement.

Madame la Ministre, concernant les dégâts matériels lors de ces événements malheureux, en tant que membre du gouvernement, pouvez-vous affirmer que des dédommagements sont prévus ?

Le Président de la République l’a dit dans son adresse dernièrement. Mais en ce qui me concerne, je suis en train de faire la collecte des données transmises par la police et la préfecture afin de constituer un dossier que je vais remettre au gouvernement par le biais du Ministre en charge de la solidarité. C’est ce qui se fait habituellement dans les cas de sinistres. Bonne fête de la paix.

Service Communication

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire/Deuil : la première dame rend un dernier hommage à Doumbès

Chers amis, Je voudrais rendre un dernier hommage à mon jeune frère Mamadou DOUMBIA dit Do…