Accueil SOCIÉTÉ Vaccination contre la méningite A: 901.085 enfants concernés

Vaccination contre la méningite A: 901.085 enfants concernés

0
0
35

Du 6 au 12 décembre prochain, une campagne de vaccination contre la méningite aura lieu dans 26 Districts sanitaires. Organisée par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et ses partenaires à travers le Programme élargi de vaccination (PEV), cette activité ciblera 901.085 enfants âgés de 1 à 4 ans.

Cette information a été rendue publique jeudi au siège du PEV à Treichville. Selon Dr Yeboua Amoikon chef du service de communication au PEV, le but de cette campagne est de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité infantile liées aux méningites dues au méningocoque et a pour objectif de vacciner au moins 95 % de la cible des 26 districts sanitaires, assurer la surveillance et la prise en charge des cas de MAPI et détruire tous les déchets générés par la vaccination selon les directives en vigueur.

Il a en sus expliqué et donné des dangers liés à cette maladie. «La méningite est une infection des méninges (enveloppe du cerveau) qui peut être provoquée par différentes bactéries dont l’une des plus importantes est le méningocoque Neisseria meningitidis. C’est une maladie très grave qui peut causer de graves lésions du cerveau et faute de traitement, elle est mortelle dans 50% des cas. En plus 15 à 20 % des nourrissons et des enfants infectés et traités, gardent des séquelles neurologiques permanentes. Il existe différents types de méningocoque, le plus fréquent en Côte d’Ivoire est le méningocoque de sérogroupe A (méningite A)», a-t-il prévenu.

Indiquant que c’est une maladie climato sensible qui se développe en pleine saison sèche, Dr Yeboua Amoikon a expliqué que cette maladie se transmet par des gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées, un contact étroit et prolongé (baiser, éternuement et toux rapprochée), ou la promiscuité avec une personne infectée. Avec la vaccination comme moyen de prévention le plus sûr, la méningite A à pour signe, entre autres les maux de tête ; la fièvre ; la raideur de la nuque.

A en croire le Directeur coordonateur du PEV, Professeur Ekra Kouadio Daniel, cette pathologie touche la partie nord de la Côte d’Ivoire qui est la zone la plus sèche du pays. Raison pour laquelle, il appelle les parents des zones concernées par la campagne à présenter leurs enfants aux agents vaccinateurs.

 

M.P.K

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Hommage de la Presse à Mamadou Doumbia/J.C Coulibaly (UNJCI): “Doumbès n’a pas vécu inutilement.” 

L’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) et l’ensemble de la presse nat…