Accueil CULTURE Naky Sy Savané relance son concept de réconciliation par le cinéma

Naky Sy Savané relance son concept de réconciliation par le cinéma

0
0
77

Les réalisateurs ont jusqu’au 30 juillet prochain pour proposer leur films  au Comité de sélection de l’édition 2020 du Festival International du Film des Lacs et Lagunes (Festilag).

Sur le site internet  du Festival www.festila.ovh, la promotrice de l’événement, la comédienne Naky Sy Savané, a publié les conditions de participation et le formulaire à renseigner pour faire acte de candidature. Sept conditions sont à remplir pour participer à l’édition 2020 du Festilag.

 «Le festival vise tout film dont la réalisatrice ou le réalisateur est de nationalité africaine ou dont les parents sont d’une nationalité d’un des 53 pays d’Afrique ou bien dont le film traite d’un aspect d’Afrique.La réalisatrice ou le réalisateur est de la nationalité de l’un des pays partenaires internationaux du festival : pays de l’union européenne, Corée, Chine, Inde, Canada, Usa, Brésil. Les films peuvent être de fiction, documentaire ou d’animation, en pellicule ou vidéo. La durée des films est libre (court, moyen ou long métrage).L’année de production est également libre.Toutes les copies des films et documentaires présentés, qu’ils soient ou non sélectionnés, feront partie des archives du Festival International du film des Lagunes, et ne seront pas renvoyées», note le communiqué du Festilag.

Notons que cette nouvelle édition du Festilag est annoncée pour la fin du mois de novembre 2020. Au menu de ce Festilag 9, prévue à Abidjan, à Grand Bassam et dans plusieurs villes du pays,  la relance du concept de réconciliation par le cinéma baptisé «Récon-Ciné».

 En 2011, lors de la première édition du Festilag, la comédienne Naky Sy Savané avait fortement contribué à la réconciliation dans plusieurs communes d’Abidjan avec des projections grand public autour des questions de réconciliation.

«Notre pays sortait de crise. Les élections avaient divisé nos populations. Il fallait faire quelque chose pour rapprocher les familles. Nous sommes descendus dans les quartiers avec nos équipes pour des projections de film. Et ça marché. Les gens ont commencé de nouveau à se parler grâce au cinéma.  Pour la présidentielle de 2020, nous pensons que les choses vont bien se passer.Mais, nous allons veiller au grain avec notre concept de réconciliation par le cinéma. Cela afin que ces élections ne nous divisent pas. Nous aurons également au menu de cette édition l’Assemblée générale des femmes comédiennes d’Afrique, le concours live mobile pour les jeunes, la formation à la critique cinématographique pour les journalistes culturels, la Marche des femmes à Grand Bassam et plusieurs projections gratuites à Abidjan, Grand Bassam et à l’intérieur du pays», a expliqué Naky Sy Savané.

F.Ali

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans CULTURE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

L’éditorial de Sam Wakouboué: La leçon burkinabè

Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, deux pays voisins, unis par l’histoire et la géograph…