Accueil POLITIQUE Traité d’amitié et de coopération: Le comité conjoint évalue la mise en œuvre des décisions

Traité d’amitié et de coopération: Le comité conjoint évalue la mise en œuvre des décisions

0
0
27

La deuxième réunion du Comité conjoint de suivi et d’évaluation des décisions et recommandations du Traité d’amitié et de coopération (Tac) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, s’est tenue du 9 au 11 avril à l’hôtel du Golf.

C’est à l’hôtel du Golf, sis à Cocody, que s’est tenue, du 9 au 11 avril, la deuxième réunion du Comité conjoint de suivi et d’évaluation des décisions et recommandations du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Les deux délégations ont pu, à cette occasion, évaluer la mise en œuvre des décisions arrêtées depuis le dernier TAC du 19 juillet 2017 à Ouagadougou. Les deux parties se sont félicitées des avancées touchant plusieurs projets. Notamment, le tronçon Yamoussoukro-Bouaké. Pour le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh, le constat est qu’il y a des progrès appréciables dans la mise en œuvre de certaines décisions et recommandations. Toutefois, il note que certaines décisions sont encore en souffrance.

Il n’a pas manqué de lancer un appel à tous pour fédérer les énergies afin de mener à bien les nombreux chantiers de notre coopération. «Les avancées que nos deux pays ont pu effectuer dans la réalisation des diligences définies par la sixième conférence au sommet du Traité d’Amitié et de coopération ivoiro-burkinabè, nous offrent une meilleure lisibilité sur l’état de notre coopération et du niveau de préparation du prochain sommet prévu à Yamoussoukro, en juillet 2018. Aussi, permettez-moi de féliciter les hauts fonctionnaires et les experts pour les efforts consentis et l’excellente qualité de leur travail qui nous a permis de produire un rapport dont la pertinence va grandement faciliter les travaux de la prochaine conférence des Chefs d’État du Tac», a indiqué Marcel Amon-Tanoh.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Burkina Faso, Alpha Barry, qui conduisait la délégation de son pays, s’est félicité de l’esprit d’amitié et de fraternité qui a animé les discussions au cours des trois jours de travaux. Des travaux qui, a-t-il exprimé, ont permis d’identifier les acquis et les difficultés. «Sur les plans politique, économique et administratif, les concertations et les échanges entre nos deux pays se poursuivent régulièrement. Toute chose qui est à mettre à l’actif du dynamisme de notre coopération bilatérale et qui participe à sa consolidation.

Ainsi, la finalisation des projets et des protocoles d’accord en souffrance ainsi que le rapport conjoint que je viens de signer avec mon homologue constituent, à n’en point douter, une avancée significative dans la consolidation de cette coopération», a souligné Alpha Barry. « C’est le lieu pour moi d’exhorter tous les acteurs pour la mise en œuvre des diligences et à les traduire en actions concrètes en vue d’assurer une plus grande visibilité à la coopération bilatérale», a-t-il conclu. La prochaine réunion du TAC se tiendra à Yamoussoukro au mois de juillet.

 

M.A. (avec fratmat.info)

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

EDITO par Sam Wakouboué: Le rêve est permis

Tous les rêves, dit-on, sont permis. Même les plus fous, utopiques et irréalisables. Ce sa…