Accueil LE COURRIER DES REGIONS Torturé à N’Douci: Emmanuel pris en charge par Children Of Africa

Torturé à N’Douci: Emmanuel pris en charge par Children Of Africa

0
0
65

Il est heureux de se retrouver au Mall d’Abidjan ce dimanche 10 Juin. Une occasion que la Première dame de Côte d’Ivoire lui offre après le calvaire vécu dans son petit village. Pour le petit Foua Bi Emmanuel, le cauchemar est désormais un lointain souvenir.

A  la Case des enfants’’, centre d’accueil de Children Of Africa pour  enfants en difficultés, Emmanuel écrit une nouvelle page de sa vie avec les autres pensionnaires des lieux. Lui qui a perdu ses fesses pour dit-on une tête  de cabri qu’il  a mangée, il a été copieusement battu par son oncle et a subi des brûlures à l’aide d’une machette incandescente. Une image insoutenable.  « Il a mis machette au feu et a collé sur mes fesses », lâche le petit Emmanuel avec un petit sourire d’innocent.   Les faits se sont déroulés courant avril dernier à Attiguéi (sous-préfecture de N’douci) et le petit Emmanuel a été recueilli par la religieuse, sœur Prao Aline, infirmière à l’hôpital  général de Tiassalé. Qui, à son tour, a sollicité la Première dame, Présidente de la Fondation Children Of Africa. Depuis  début juin, il a  intégré à la demande de  la Première dame,  son Centre d’accueil « La Case des Enfants ».

Et  il est entièrement pris en charge médicalement par l’Hôpital Mère-Enfant de Bingerville où il est soumis à des d’examens.  L’examen dentaire montre qu’Emmanuel doit avoir entre 4 et 5ans et non 8 ans. Selon un des éducateurs spécialisés, le petit garçon se remet peu à peu de son traumatisme psychologique et a retrouvé son univers d’enfants fait de jeux et de camaraderie. «  Il a un esprit vif et une intelligence au-dessus de la moyenne », indique l’éducateur spécialisé. « Dominique Ouattara a été choquée par la torture qu’Emmanuel a subie. Elle nous a donc instruits afin que l’enfant soit totalement pris en charge. Après  les examens et les soins appropriés, la Fondation fera en sorte qu’il prenne le chemin de l’école comme ses autres camarades », a tenu à souligner  Madame Nadine Sangaré, Directrice de la Fondation.

Rappelons que l’oncle tortionnaire du petit Emmanuel est toujours en fuite. Fasse Dieu qu’on le retrouve et qu’il réponde de ses actes.

T.Y

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans LE COURRIER DES REGIONS

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: Point de la situation à Abidjan et à l’intérieur mardi nuit

Bongouanou 19.00 Sur l’axe Kotobi Bongouanou dans le village de Kakandi, des manifes…