Accueil ÉCONOMIE Swollen shoot: la Côte d’Ivoire et le Ghana démarrent les arrachages jeudi

Swollen shoot: la Côte d’Ivoire et le Ghana démarrent les arrachages jeudi

0
0
80

Afin de préserver les vergers de leurs pays contre la maladie du swollen shoot du cacaoyer, le Conseil du Café-Cacao de Côte d’Ivoire et le Ghana Cocoa Board ont convenu de démarrer simultanément les arrachages aux frontières et progresser vers l’intérieur pour chaque pays à partir du 23 août prochain sur le site à Pilla au Ghana et Manzanouan, en Côte d’Ivoire.

Cette action s’inscrit dans le cadre de l’Accord de Partenariat Stratégique, qui lie la République de Côte d’Ivoire et la République du Ghana.

En effet, les Chefs d’Etat des deux pays, S.E.M. Alassane Ouattara et S.E.M. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, ont eu une concertation, le 26 mars 2018, consacrée à l’économie du cacao, dont les deux pays assurent 60% de l’offre mondiale.

A l’issue de leurs échanges, les deux Chefs d’Etat ont fait une déclaration intitulée « Déclaration d’Abidjan ». Dans cette déclaration, les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé leur volonté d’intensifier et consolider leur relation en vue d’assurer un développement harmonieux de leur secteur cacao respectif. Au nombre des points de collaboration entre les deux pays, figure l’intensification et la régionalisation de la lutte contre la maladie du swollen shoot du cacaoyer.

Le swollen shoot, faut-il le rappeler, est une maladie virale mortelle du cacaoyer qui sévit en Afrique de l’ouest, notamment dans les plantations de la Côte d’Ivoire et du Ghana. A ce jour, le seul remède efficace contre cette maladie étant l’arrachage des pieds atteints, les stratégies déployées consistent en un accompagnement des producteurs pour l’arrachage des foyers d’infection.

 

Fulbert Y.

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Après des soins à Paris, Guikahué a regagné Abidjan, pour prendre part aux legislatives

Evacué en France pour des soins suite au Coronavirus, alors qu’il était en détention…