Accueil ÉCONOMIE Soutien à l’industrie cacaoyère: Amadou Gon salue l’engagement du FMI et de la Banque Mondiale

Soutien à l’industrie cacaoyère: Amadou Gon salue l’engagement du FMI et de la Banque Mondiale

0
0
33

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly séjourne aux Etats-Unis où il prend part aux Rencontres de Printemps du Fonds Monétaire International (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale

 

Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, est arrivé le mercredi 18 avril à Washington DC, aux Etats-Unis, où il participe depuis aujourd’hui, et ce jusqu’au 23 avril 2018, aux Rencontres de Printemps du Fonds Monétaire International (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale. Cette mission du gouvernement contribuera à renforcer les relations entre la Côte d’Ivoire et les institutions de Bretton Woods. Ces rencontres sont une plateforme d’échanges sur les grands enjeux du moment, notamment la lutte contre la pauvreté, l’aide au développement et le développement de manière générale.

L’agenda du Chef du gouvernement ivoirien prévoit des rencontres avec de hauts responsables de l’économie et de la finance, des investisseurs et des dirigeants d’entreprises. Cette participation de la Côte d’Ivoire aux Rencontres de Printemps intervient après le succès éclatant de l’Eurobond 2018 qui a permis au pays de mobiliser 1,7 milliard d’euros (environ 1115 milliards de FCFA).

Dans la foulée, le gouvernement a obtenu le satisfecit du FMI pour  la qualité de ses relations avec l’institution et pour sa bonne gestion macro-économique. En outre, le pays a obtenu le 10 avril un prêt de 107 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour un projet ayant pour objectif la transformation de l’anacarde dont la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial avec 700 mille tonnes.

Hier jeudi, le Premier ministre a pris part à une table ronde organisée dans le cadre des Réunions de Printemps du Fonds monétaire international (Fmi) et du Groupe de la Banque mondiale. A cette occasion, Amadou Gon Coulibaly, a salué l’engagement de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (Bad) à soutenir la compétitivité du secteur du cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana. Cette rencontre fait suite à une concertation, le 26 mars 2018 à Abidjan, entre les Présidents Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Nana Addo Dankwa Akufo-Addo du Ghana, dite «Déclaration d’Abidjan».

Déclaration visant à fédérer leurs efforts, afin de mettre en place une économie compétitive dans le secteur. Pour le chef du Gouvernement, l’initiative régionale qui verra la participation de la Banque mondiale, de la BAD et de la Société financière internationale (SFI), doit prendre en compte toute la chaine de production, notamment la coordination de la commercialisation sur le marché international, la capacité de stockage, la transformation, etc.

 

M’Bah A. (avec Service de presse de la Primature)

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: point de la situation à Abidjan et à l’intérieur mardi matin

Yopougon :  Carrefour lièvre rouge,  Des véhicules de transport en commun dénommés Gbaka o…