Accueil LE COURRIER DES REGIONS Soubré : Un gérant de transfert mobile money met en déroute deux braqueurs 

Soubré : Un gérant de transfert mobile money met en déroute deux braqueurs 

0
1
317

En venant braquer la cabine de transfert mobile money de Koné Laciné alias ASCO au quartier Gabon de Soubré le mardi 18 juin dernier aux environs de 21 heures, les  deux braqueurs dont Moussa  ne s’attendaient pas  à une résistance car armés d’un fusil d’assaut AK 47 et d’un revolver tous garnis de munitions.

Ce jour à 21 heures alors que Asco s’apprêtait à fermer son ‘’entreprise’’, il reçoit une visite de deux quidams à moto. Le premier armé d’un revolver  pénètre dans les locaux tandis son acolyte qui a pris soin de dissimiler son AK 47 attendait sur la terrasse. Arrivé devant la grille de séparation, le premier sort son arme et le braque sur Asco lui intimant l’ordre de ne faire de geste et de s’exécuter.

« Il a sorti son arme et l’a pointé en ma direction en ces termes ‘’les mains en l’air ! Ne bouge pas ! C’est un braquage’’.  J’ai levé mes mains en l’air et je suis sorti de la grille», nous explique Koné Laciné alias Asco.

Loin de s’attendre à ce qui allait arriver, le braqueur se laisse approcher par  Asco. Ce dernier dans un scénario emprunt d’un film d’action balaya la main tenant l’arme du bandit d’un geste, avant de lui asséner un violent coup de point en plein visage. « Je me suis par la suite jeté sur lui et nous avons commencé à lutter son arme. Se sentant en difficulté, il a demandé à son second de tirer, Moussa  tire ! Tire ! Mais  ce dernier n’arrivant en enclencher son arme va choisir de l’utiliser comme un gourdin pour m’assommer. En  voulant me taper sur ma tête, il m’a raté et c’est mon omoplate qui à reçu le coup. J’ai donc lâché le premier pour me jeter sur le nommé Moussa tout en criant au voleur », nous explique le brave gérant.

Ayant reçu le secours d’un autre  jeune qui a essayé de maitriser le premier braqueur, Asco à la force de ses coups de point réussit à maitriser Moussa avec son arme. Avec l’affluence des habitants du quartier, le premier braqueur prit les jambes à son coup en se fondant dans la pénombre laissant Moussa à la merci de Asco et du quartier.

« Après avoir mis le feu à leur moto de marque KTM, le quartier menaçait de tuer celui que j’avais maitrisé, j’ai donc appelé mon ‘’vieux père gendarme’’ de l’escadron qui est venu avec ses collègues récupérer le braqueur avec son arme. Le revolver que le second tenait à été retrouvé plus tard dans un buisson et remis à la gendarmerie le lendemain », explique Asco.

Selon des sources proches de forces de l’ordre, une enquête a été ouverte afin de retrouver l’acolyte de Moussa qui est en fuite.

Méité Yacouba, correspondant régional

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans LE COURRIER DES REGIONS

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Affaire Gbagbo –Blé Goudé : la CPI refuse la prorogation du délai demandé par Bensouda pour son appel

La chambre d’appel de la CPI  a rejeté vendredi la demande du bureau de la procureur…