Accueil POLITIQUE Sommet conjoint CEDEAO – CEEAC: Stabilité, paix et sécurité au menu

Sommet conjoint CEDEAO – CEEAC: Stabilité, paix et sécurité au menu

0
0
24

Le  Président  de  la République,  Alassane  Ouattara, a  pris  part,  hier, à Lomé la capitale Togolaise, à la cérémonie d’ouverture du Sommet conjoint entre la Communauté  Economique  des  Etats  de  l’Afrique  de  l’Ouest  (CEDEAO)  et  la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), consacré à la Paix, à la Stabilité, à la Sécurité et à la Lutte contre le Terrorisme et l’Extrémisme violent.

A l’ouverture de la rencontre, le Président du Togo, Faure Gnassingbé, Président en exercice de la CEDEAO, a réitéré la détermination des 26 Etats de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique Centrale à créer les conditions d’une paix durable et d’un environnement sécurisé dans l’espace commun aux deux régions à travers l’adoption d’une  vision  partagée  des  menaces  et d’une approche  commune  des  solutions  à  y apporter. Quand au Président  du  Gabon,  Ali  Bongo  Ondimba,  Président  en  exercice  de  la CEEAC, il a souhaité  l’élargissement  du  champ  de  coopération interrégionale à d’autres questions telles que la problématique de la gestion concertée des flux migratoires qui influence la sécurité des Etats et menace leur développement. Il a également recommandé la mise en place d’un Mécanisme mixte CEDEAO – CEEAC, sous  la  conduite  des  Ministres  des  Affaires  Etrangères,  qui  examinerait  de  façon régulière les questions sécuritaires de notre espace communautaire en tenant compte du cadre réglementaire au sein de l’Union Africaine et de ses dispositions pertinentes.

A leur suite, le Président de la Commission de  l’Union  Africaine,  Moussa Faki Mahamat, a, préconisé l’adoption d’une approche prenant en compte non seulement les aspects sécuritaires, mais également les causes sous-jacentes des problèmes des deux régions. Il a, à cet  égard,  exhorté  les  dirigeants  à  œuvrer  à  la  prévention  et  au règlement  des  conflits  qui  endeuillent  les  deux  régions,  à  agir  plus  résolument  en  faveur d’un développement inclusif et de l’éradication de la pauvreté et à améliorer la gouvernance de leurs Etats sur la base des instruments africains pertinents dont ceux de la CEDEAO et de la CEEAC.

Enfin, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies  pour l’Afrique de  l’Ouest,  Mohamed  Ibn  Chambas,  a,  réaffirmé  le  soutien  de  l’organisation onusienne à  cette initiative qui est une occasion de renforcer et d’élargir la coopération existante entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale et de discuter d’un agenda commun dans le cadre des efforts nationaux et régionaux en faveur  de la paix, de la sécurité et du développement.   Au terme de la cérémonie d’ouverture, les Chefs d’Etat et de Gouvernement se sont retrouvés pour une session à huis-clos.

 

Source : Service de presse de la Présidence de la République

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Burkina Faso/Législatives: le parti de Kaboré en tête

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti du président Roch Marc Christian Ka…