Accueil POLITIQUE Session extraordinaire de l’Assemblée Nationale: Soro va-t-il démissionner ce vendredi ?

Session extraordinaire de l’Assemblée Nationale: Soro va-t-il démissionner ce vendredi ?

0
0
48

Il disposait d’un mois ferme pour plier ses bagages et partir de son poste de président de l’Assemblée nationale ivoirienne, car c’est le 28 janvier dernier, que le président de la république, en personne, avait annoncé au palais présidentiel, lors de la présentation de vœux aux journalistes ivoiriens, la démission du président de l’assemblée nationale Soro guillaume pour ce mois de février «Soro guillaume démissionnera en février, c’est entendu, c’est réglé », avait lancé le président aux hommes de médias venus lui présenter les vœux de nouvel an.

Une annonce faite à l’issue d’une ultime tête à tête entre les deux hommes bien avant les vœux à la presse. Mercredi alors que des spéculations vont bon train sur une certaine intention du président de l’assemblée nationale de résister à sa démission annoncée par le président de la république, Soro guillaume a pondu un communiqué annonçant précipitamment une convocation du parlement pour ce vendredi 8 février à une session extraordinaire.

«M. Soro Kigbafori Guillaume, président de l’Assemblée nationale, convoque mesdames et messieurs les députés à la première session extraordinaire de l’année 2019, le vendredi 8 février 2019 à 11h GMT au Palais de l’Assemblée nationale», stipule le communiqué parvenu à la rédaction de l’Expression.

Soro guillaume n’aura pas attendu que le mois de février aille jusqu’à son terme pour se retrouver face aux députés dont une grande majorité souhaite sa démission. Il est donc fort probable que le député RDR de Ferkessédougou annonce sa démission lors de cette session extraordinaire « pour se concentrer désormais à ses études universitaires et à sa famille » comme il l’a lui-même évoqué par moment.

La démission de Soro transparaît fortement comme un non dit de cette convocation des députés, quand on sait que le président de l’Assemblée nationale avait récemment annoncé être en mission hors de son pays jusqu’au 20 février prochain léguant même ses pouvoirs au vice-président Oula Privat. Sa réapparition subite sur la scène politique ivoirienne est selon les spécialistes de la politique ivoirienne sa volonté de laisser le tablier plus vite que prévu.

Mettant ainsi fin aux spéculations qui lui prêtaient l’intention de demeurer au forceps à son poste.

Récemment, dans une interview que son cabinet a très vite fait de démentir, Soro Guillaume annonçait sa candidature pour 2020 tout en justifiant les raisons de son absence au congrès ordinaire du 26 janvier du RHDP.

« Je serai candidat en 2020, ce n’est plus négociable », avait annoncé Soro Guillaume dans cette interview. « Je suis plutôt de gauche et je n’ai jamais été houphouetiste. Je ne suis pas de leur parti, le RHDP.

Ce samedi je n’avais donc rien à y faire », avait justifié Soro Guillaume sur le cas de son absence au congrès du RHDP. Va-t-il réunir son courage pour aller jusqu’au bout de son idée en annonçant non seulement sa démission mais sa candidature pour 2020 devant les députés demain matin ? les heures qui arrivent nous situeront.

 

 

SAM WAKOUBOUE

 

 

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Lutte migration irrégulière: La Côte d’Ivoire et l’Espagne s’accordent à travailler ensemble

Le ministre de l’intérieur du royaume d’Espagne, Fernando Grande-Marlaska Gomez a eu une r…