Accueil LE COURRIER DES REGIONS Sakassou- Le Conseil du Royaume Baoulé réaffirme son soutien à la Reine Nanan Akoua Boni II

Sakassou- Le Conseil du Royaume Baoulé réaffirme son soutien à la Reine Nanan Akoua Boni II

0
0
498

Le soutien à la Reine a été réaffirmé ce lundi 1er avril.

Les 39 chefs de canton du Royaume Baoulé ont exprimé leur mécontentement et colère face à la tentative de destabilisation du royaume Baoulé par des « personnes venues d’ailleurs ». Par la voix de Nanan Kouassi Yao Thomas, chef de canton de Diabo, les têtes couronnées du pays Baoulé ont battu en brèche toute initiative visant à faire croire que la Reine a désigné un successeur ou représentant.

« En effet, depuis un certain temps, des personnes venues d’ailleurs et bénéficiant du soutien de certains de nos fils motivés par une ambition démesurée, tentent par toutes sortes d’intrigues d’installer un nouveau Roi en lieu et place de sa majesté Nanan Akoua Boni II, Reine du Royaume Baoulé au mépris des règles et principes traditionnels en vigueur en pays Baoulé depuis plus de 4 siècles » a indiqué Nanan Kouassi Yao Thomas au nom de ses pairs.

Cette déclaration faite en présence de la Reine a permis aux visiteurs de sa majesté de condamner « avec la dernière énergie ces méthodes étranges dont l’unique but est de perturber la quiétude de nos braves populations, mettant ainsi en mal la paix et la cohésion sociale au sein de notre royaume » a dénoncé le Conseil du Royaume Baoulé.

« En outre, le Conseil du Royaume Baoulé met en garde les mercenaires coutumiers venus d’ailleurs pour réinventer le Royaume Baoulé après 400 ans d’existence. Autant les Baoulé ne se mêlent pas de la gestion du Royaume des autres, autant nos frères sont invités avec tout le respect à se tenir loin des affaires du Royaume Baoulé » ont-ils mis en garde.

Bien avant, les chefs de canton ont demandé à leur Reine de leur donner les nouvelles du Royaume et du Siège du Royaume qu’ils auraient appris être menacé. Celle-ci a minimisé le fait dont tout son Peuple est informé. Elle a réitéré être la seule et unique Reine et que rien de grave n’a ébranlé son Royaume. Elle a donc remercié « ses enfants, ses sujets » pour leur mobilisation pour lui témoigner leur soutien.

Le Conseil du Royaume Baoulé a pris l’opinion à témoin, insistant sur le fait que « Sa majesté Nanan Akoua Boni II n’a ni renoncé, ni désigné qui que ce soit pour s’asseoir « sur ses pieds » afin d’exercer le pouvoir traditionnel en pays Baoulé ».

« Par conséquent, sa majesté Nanan Akoua Boni II demeure à vie, Reine du Royaume Baoulé avec le soutien des 39 chefs de canton » ont réaffirmé les chefs de canton par la voix de leur porte-parole, Nanan Kouassi Yao Thomas de Diabo.

Les signataires de cette déclaration solennelle sont Nanan N’goran Koffi, pour la région de Gbèkè, Nanan Atto Yapi III, pour le Bélier, Nanan N’guessan Bangui, pour le N’zi, Nanan N’guessan Béhégbin, pour le Tiassa, Nanan Assi Ettien Mazola, pour le District autonome de Yamoussoukro, Nanan Boigny N’dri III et Nanan N’dri Kouassi pour la région de la Marahoué, tous en leur qualité de chef de canton.

Poleafrique

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans LE COURRIER DES REGIONS

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Pépé : Nouvelle cible d’un club de Londres mais…

Nicolas Pépé a la cote ! Et c’est Lille qui peut s’en réjouir vu qu’il s’en sortira avec u…