Accueil POLITIQUE Révocation d’Akossi Benjo: Bamba Morifié soutient le PDCI

Révocation d’Akossi Benjo: Bamba Morifié soutient le PDCI

0
0
89

La décision du conseil des ministres de révocation du maire du Plateau Akossi Bendjo annoncée le mercredi 1er août dernier continue de susciter des réactions dans le milieu politique ivoirien.

Le professeur Bamba Moriféré n’est pas en reste. Le président du Rassemblement du Peuple de Côte d’Ivoire (RPCI) a pondu le dimanche 6 août une déclaration de soutien au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Ci-dessous le texte transmis à la presse.

« RASSEMBLEMENT DU PEUPLE DE COTE D’IVOIRE (RPCI)

DECLARATION DE SOUTIEN DU BUREAU POLITIQUE AU PARTI DEMOCRATIQUE DE COTE D’IVOIRE (PDCI)

I- Les faits

Le mercredi 1er aout 2018, à l’issue du conseil des Ministres, notre Parti, le Rassemblement du Peuple de Côte d’Ivoire (RPCI) a été profondément ahuri d’apprendre la révocation de ses fonctions de Maire de la Commune du Plateau, de Monsieur Noël AKOSSI BENDJO, membre du Bureau politique du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Selon le communiqué du conseil des Ministres, un audit diligenté du 20 au 27 Juillet dernier dans toutes les communes du District d’Abidjan aurait révélé « de graves déviations dans la gestion des fonds communaux » de la seule commune du Plateau dont le premier magistrat élu par la population est immédiatement démis de ses fonctions cinq(05) jours seulement après la fin de cet audit.

II- Notre analyse

  1. Le RPCI est ahuri de la précipitation avec laquelle cette sanction suprême de révocation du Maire Noël AKOSSI BENDJO intervient et ce, à l’issue, dit-on, d’un audit sans justification légale, tout aussi précipité qu’inopiné, dont le rapport n’a jusque-là fait l’objet d’aucune publication ;
  2. En outre, sur les dix (10) communes d’Abidjan, cet audit n’a curieusement révélé de dysfonctionnement qu’au niveau de la seule commune du Plateau gérée par un Maire PDCI ;
  3. De plus, cette révocation intervient suite au refus du bureau politique du PDCI de se rendre comptable de la mascarade du parti unifié savamment orchestrée par le régime d’Alassane Ouattara en vue de la confiscation du pouvoir d’Etat en 2020 ;
  4. Et curieusement, l’audit diligenté et la sanction prise par le Gouvernement à l’encontre du Maire du Plateau sont suscités à moins deux (02) mois des élections municipales du 13 Octobre 2018 au cours desquelles la liste RDR conduite par un certain Sawegnon aura sans nul doute en face d’elle la liste PDCI conduite par Monsieur Noël AKOSSI BENDJO, le Maire sortant.

Pour le Rassemblement du Peuple de Côte d’Ivoire (RPCI), la révocation du premier magistrat de la commune du Plateau n’est donc ni plus ni moins qu’une décision politique arbitraire, antidémocratique, autoritaire, confortant ainsi la position du RPCI qui n’a eu de cesse d’alerter l’opinion nationale et internationale sur les dérives totalitaires et autocratiques du régime de Monsieur Alassane Ouattara.

En effet, la décision du conseil des Ministres du 1er Aout 2018 vient s’ajouter à une série de dérives politiques savamment ourdies depuis belle lurette pour prendre la Côte d’Ivoire en otage, notamment : • la constitution dite de la 3e République frauduleusement imposée au Peuple ivoirien ;

  • la mise en place d’un sénat en totale flagrante violation de cette même constitution ;
  • les régressions profondes et multiformes des libertés démocratiques fondamentales dans notre pays avec des assassinats lâches et gratuits, des arrestations et incarcérations sans fondement de militants et dirigeants de partis politiques légalement constitués, le maintien en prison sans jugement, de nombreux Ivoiriens, responsables ou non de partis politiques ;
  • la patrimonialisation du pouvoir ; • la mise en coupe réglée des institutions régaliennes qui, devenues partisanes, participent à la tentative de confiscation du pouvoir d’Etat par des moyens non démocratiques ;

III- Notre soutien et notre appel

De ce qui précède, – Considérant les dérives et manquements graves constatés au sommet de l’Etat,

– Considérant « le non-respect, dans le cas d’espèce, de la loi et des procédures administratives en vigueur en matière de contrôle de la gestion des collectivités locales »,

– Vu que, par conséquent, la décision du conseil des Ministres du 1er Aout relève de l’arbitraire,

Nous, le Rassemblement du Peuple de Côte d’Ivoire (RPCI) :

  1. apportons son soutien total et indéfectible au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et à son Président, le Président Henri Konan Bédié ;
  2. prenons à témoin l’opinion nationale et internationale face à la situation socio-politique très préoccupante et délétère que vit notre pays la Côte d’Ivoire ;
  3. estimons qu’il s’avère désormais impérieux, nécessaire et opportun que toutes les forces démocratiques républicaines et patriotiques, ainsi que toutes les forces vives de la Nation, soucieuses de la consolidation et de l’enracinement du processus démocratique en Côte d’Ivoire, la réconciliation nationale, la cohésion sociale, la paix et la stabilité dans notre pays, se rassemblent pour unir nos forces et travailler en synergie au sein d’une large coalition sur la base d’une plate-forme minimale ;
  4. invitons toutes les forces démocratiques républicaines et patriotiques, ainsi que toutes les forces vives de la Nation à la mise en place de tel cadre d’actions pour :

➢ Mettre fin, ici et maintenant à ces dérives récurrentes du pouvoir en place, dérives inimaginables dans Etat de Droit républicain ;

➢ Créer les conditions idoines pour des élections démocratiques, transparentes, sincères, apaisées et pacifiques, seules à même de sauver la Nation ivoirienne du chaos qui s’annonce et dont les conséquences pourraient à nouveau être imprévisibles pour notre Nation.

Fait à Abidjan, le 6 Août 2018

Professeur BAMBA Moriféré

PRESIDENT »

Fulbert WOILE

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: L’UE s’engage davantage à soutenir la mise en œuvre de la stratégie nationale pour la durabilité du cacao

L’Union européenne (UE) s’est engagée à soutenir davantage la mise en œuvre de la stratégi…