Accueil POLITIQUE Reforme CEI: Le RDHP répond à l’opposition et lève un coin de voile sur le futur président

Reforme CEI: Le RDHP répond à l’opposition et lève un coin de voile sur le futur président

0
0
61

Après les différentes sorties de l’opposition sur la reforme de la CEI, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) par la voix de son porte-parole, Kobénan Kouassi Adjoumani a fait une déclaration ce vendredi 5 juillet 2019 au siège dudit parti. Il a profité de l’occasion pour lever un coin de voile sur le futur président

Déclaration :

« (…) En application de l’Arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, de voir rééquilibrée la Commission Electorale Indépendante (CEI), le Président de la République, son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA a instruit le Gouvernement à l’effet d’initier un dialogue politique avec tous les partis et groupements politiques ainsi que les organisations de la Société Civile en vue de traduire en acte les exigences exprimées par tous, pour une reforme consensuelle de la C.E.I. Le RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix), a pris une part active à tous les travaux aussi bien au niveau des séances préparatoires qu’au niveau du Comité Restreint de Haut Niveau aux côtés des autres partis politiques et de la société civile.

Au cours de débats francs, ardus mais fraternels tenus pendant (06) Mois du 24 Janvier au 26 Juin 2019, chaque entité a tenu à faire valoir tous ses points de vue. Ce sont donc au total (06) séances qui ont été organisées dans le cadre des Comités Restreints de Haut niveau de concertation dont (02) avec les Organisations de la Société Civile les 09 et 13 Mai 2019 et (04) autres avec les Groupements Politiques les 16-23-31 Mai et 07 Juin 2019. Finalement les différentes confrontations ont donné lieu à un texte consensuel faisant état des points d’accord, ainsi que des points sur lesquels aucun compromis n’a été trouvé. Ce texte consensuel a été paraphé et signé par tous les acteurs le 26 Juin 2019 dont copie vous sera remise à la fin de cette séance.

Sur la base de ce résultat final une fois de plus consensuel, le Gouvernement a adopté un projet de loi à soumettre au Parlement. Il est à noter que la Commission Electorale Indépendante (CEI) de 2014 a fait l’objet d’un consensus entre tous les acteurs politiques avec l’appui du National Democratic Institut (NDI) des Etats Unis d’Amérique. A cet égard, la Commission Electorale Indépendante (CEI) a eu à organiser les élections présidentielles de 2015 dont les résultats ont été acceptés par tous les candidats. Les candidats vaincus ont félicité le vainqueur et apprécié la qualité du travail effectué par cette commission. Par la suite, elle a organisé avec succès le référendum, les élections législatives, les sénatoriales et les élections locales.

Par ailleurs, la recomposition de la Commission Electorale Indépendante avait pour objet de tenir compte des recommandations de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples pour en assurer un meilleur équilibre. En conséquence, pour le RHDP, ce projet de loi adopté par le Gouvernement tient compte de la diversité des opinions et des attentes de tous les acteurs étant entendu qu’au cours des débats, des concessions importantes ont été faites de part et d’autre. L’objectif de toutes ces concessions reste la paix et la stabilité de notre Pays. Après la manifestation de tant de bonne volonté de la part de la majorité au pouvoir qui, pour rappel, ne détient aujourd’hui que 05 membres sur 15 ayant voix délibérative, soit 30% de la composition de la future CEI contre 08 précédents représentants sur 17 membres, soit près de 50% de la CEI de 2014.

En outre, il convient d’indiquer que le gouvernement a donné son accord pour que les représentants du Président de la République et du Ministre en charge de l’administration du territoire, ne soient pas candidats au poste de Président de la Commission Electorale Indépendante. Après la manifestation de tant de bonne volonté de la part du Gouvernement, Le RHDP s’étonne qu’une partie de l’opposition élève des protestations alors même qu’elle a pris part à des séances de travail. Pour sa part, le RHDP soutient fermement le processus en cours et encourage le Gouvernement à poursuivre la recomposition de la CEI jusqu’à son aboutissement pour le bonheur des ivoiriens.

Fait à Abidjan, le 05 juillet 2019

Le RHDP

Le Porte-parole principal

Kobénan Kouassi ADJOUMANI

NB: Le titre et chapeau sont de la rédaction

Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Soro à propos de la mort d’IB: “Je n’étais pas en Côte d’Ivoire, quand IB a été tué, pour le reste la justice a du travail à faire”