Accueil POLITIQUE RDR/ Après la clôture des dépôts des candidatures: Les arbitrages commencent, aujourd’hui

RDR/ Après la clôture des dépôts des candidatures: Les arbitrages commencent, aujourd’hui

0
0
40

Le vice-président, chargé des questions électorales au RDR, Mamadou Sanogo, a remis les dossiers des candidats à la candidature aux différents vice-présidents en charge des régions. Une remise de dossiers qui marque le début des arbitrages. C’était, hier, au cours d’une rencontre à la rue Lepic.

Le Rassemblement des républicains (RDR) ne veut pas perdre de temps. Vingt quatre heures après la clôture des dépôts des dossiers des candidats à la candidature pour le compte du RDR, les arbitrages peuvent commencer. Hier, au cours d’une rencontre à la rue Lepic, le vice-président, chargé des questions électorales, Mamadou Sanogo a remis les dossiers des candidats à la candidature aux différents vice-présidents en charge des régions.

« Je voudrais dire que cette réunion est l’aboutissement du processus de collecte des candidats à la candidature pour les élections locales, du conseil régional d’une part et d’autre les municipales. Cet après-midi, les vice-présidents ont été conviés à l’effet de recevoir ces dossiers de candidatures », a confié à la presse Mamadou Sanogo. Une remise de dossiers, à en croire le vice-président, qui marque le début des arbitrages. Si dans le chronogramme initial ces arbitrages devaient se dérouler sur une période de deux semaines, après la clôture des dépôts des candidatures, ce délai a été considérablement réduit. Même si le vice-président, Mamadou Sanogo n’a pas voulu donner les raisons de ce changement de calendrier, il a, en revanche, informé l’ensemble des vice-présidents que les résultats desdits arbitrages devront être reçus dans quatre jours.

« Tous les vice-présidents ont jusqu’au lundi 4 juin à 12 heures pour les arbitrages. Ils devront ensuite transmettre leurs résultats le même jour et à la même heure (NDLR, le lundi 4 juin à 12 heures) afin de permettre à la vice-présidence que j’ai l’honneur de diriger de compiler tous les résultats pour enfin les transmettre à la présidente de notre parti », a indiqué le vice-président. Aussi a-t-il levé le voile sur le déroulement des arbitrages. « Les vice-présidents sont invités à convier les secrétaires départementaux, les responsables des structures spécialisées, les commissaires politiques. Mais bien avant, les commissaires politiques seront chargés de recueillir les avis des secrétaires de sections avant de venir participer à la séance d’arbitrage. Lundi, les arbitrages doivent être centralisés auprès de la vice-présidence chargée des élections et envoyés au plus haut niveau. Cet arbitrage se fera dans la transparence », a expliqué le vice-président. Qui ajoute qu’en le faisant le « RDR innove en consultant la base ».

Il est clair que cette stratégie adoptée par le RDR répond à sa volonté de lutter contre un autre problème auquel il a longtemps fait face lors des élections : les candidatures indépendantes. « Nous allons éviter cette fois-ci les indépendants puisque les frustrations venaient du fait qu’au plus bas niveau, les militants n’étaient pas consultés ». A la question de savoir combien de candidatures ont été reçues pendant les 9 jours qu’a duré l’opération de réception, Mamadou Sanogo n’a pas voulu se lancer dans les chiffres. « A l’heure actuelle, je ne peux pas donner le nombre de candidatures reçues. Seul le secrétaire général adjoint en charge des élections a les statistiques. Il pourra vous les communiquer », a-t-il déclaré. Cependant, il a tenu à rassurer de ce que le RDR est présent dans ses circonscriptions traditionnelles. « Il y a des candidatures dans les circonscriptions qui sont traditionnellement couvertes par le RDR. Toutes ces communes et conseils régionaux sont couverts sauf quelques-unes. Mais c’est à dessein », a  révélé le vice-président en chargé des questions électorales au RDR ». Se montrant plus précis sur cette volonté du RDR de concéder certaines circonscriptions, il a fait savoir qu’elle répondait à « l’esprit du parti unifié » : « comme dans tous les pays du monde, nous savons que les partis politiques ont leur zone d’implantation.

C’est souvent pour des raisons de calculs politiques parce que nous avons des partenaires politiques à qui nous avons décidé de faire de la place.  Et, toutes les communes qui n’ont pas été couvertes, parce que nous avons gardé l’esprit du parti unifié. A dessein, nous avons laissé la place aux partis frères qui ont tous décidé de s’engager pour le parti unifié. Ces communes et régions ont été laissées à la disposition de ces partis frères ». Il a, pour finir, félicité tant les candidats à la candidature que le personnel commis à la réception des dossiers pour le respect des délais. « Ce processus nous montre l’organisation qui est de mise au sein du RDR. Vous avez suivi que les candidats ont respecté les délais prescrits. Jusqu’à hier à 18 heures, les  derniers candidats étaient là pour déposer leurs dossiers. Les conditions qui leur ont été dictées, ont été respectées à la lettre. Et j’en suis très heureux ».

Philippe Nado

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Présidentielle 2020 : la grande majorité des Ivoiriens aspire à la tenue du scrutin dans le délai légal, selon Adama Bictogo

Le directeur exécutif du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (R…