Accueil INTERNATIONAL ASIE Qatar : Les premières élections législatives prévues en 2021

Qatar : Les premières élections législatives prévues en 2021

0
0
56

Pour la première fois de leur histoire, les Qataris se rendront aux urnes en 2021 pour désigner au suffrage universel des membres du Parlement.

La bonne nouvelle a été annoncée le mardi 3 novembre 2020 par l’émir du Qatar, Son Altesse Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani à l’Ouverture de la 49eme session ordinaire du conseil consultatif ou Majlis al-Choura après des années de report depuis la ratification de la nouvelle Constitution en 2004.

« Les préparatifs des élections du Conseil consultatif touchent à leur fin. Les élections auront lieu en octobre de l’année prochaine. Ces élections auront lieu, si Allah le veut, conformément à la Constitution, plébiscitée en 2003 et publiée en 2004 », a-t-il annoncé.

Puis d’ajouter : « Ainsi, nous aurons franchi une étape importante dans le renforcement des traditions de la constitution qatarienne et dans le développement du processus législatif avec une plus large participation de citoyens ».

Le souverain a tenu à faire la lumière sur le système politique adopté par son pays qui trouve son origine dans la tradition qatarie.

« Nous avons notre système bien établi et enraciné, étroitement lié à la structure de notre société. Il n’est pas un système multipartite, mais plutôt un système d’émirat héréditaire fondé sur des traditions établies de gouvernance juste et rationnelle liées au peuple par l’allégeance contractuelle, les relations de loyauté, la confiance mutuelle et la communication directe entre lui et la société », a soutenu l’émir.

A ses yeux, ce scrutin ne doit être un affrontement idéologique entre des adversaires mais l’expression de la solidarité entre les populations.

« Les élections ne sont pas la norme de l’identité nationale parce que l’identité qatarienne s’est affirmée à travers le temps et apparait dans sa meilleure image avec la solidarité de notre société, sa cohésion, ses valeurs morales nobles et son patriotisme. Elle est également apparue dans la défi du blocus », a souligné Cheick Tamim Bin Hamad Al Thani.

Les élections, qui permettront l’élection des deux tiers des membres du Conseil de la Choura – le principal organe consultatif du pays – ont été reportées à plusieurs reprises au Qatar depuis la promulgation de la nouvelle Magna Carta en 2004.

Après les élections, le Conseil de la Choura aura plus de pouvoirs, y compris la capacité de révoquer des ministres, de proposer des lois et d’approuver les budgets. Le Conseil de la Choura compte au total 45 membres et, une fois que des élections auront lieu pour occuper 30 des sièges, les 15 autres seront nommés par l’émir lui-même.

Nomel Essis

 

 

 

 

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ASIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Les ministres africains de la santé appellent à une plus grande vigilance dans la lutte contre la COVID-19

 Les ministres africains de la santé réunis cette semaine pour la reprise de la session vi…