Accueil POLITIQUE Présidentielle ivoirienne : les raisons du rejet de la candidature de Laurent  Gbagbo

Présidentielle ivoirienne : les raisons du rejet de la candidature de Laurent  Gbagbo

0
0
88

Laurent Gbagbo ne sera pas candidat à la présidentielle du 31 octobre 2020

Sa candidature déposée le 31 août dernier par le Groupement politique dénommé « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » (EDS) par le canal du Professeur GEORGES-ARMAND OUEGNIN, responsable de cette structure, a été jugée irrecevable par le président du conseil constitutionnel le lundi soir.

Selon les explications données par Mamadou Koné,  il ressort de l’examen du dossier que Monsieur GBAGBO LAURENT ne figure pas sur la liste électorale, à la suite de son exclusion de ladite liste, ordonnée par la Commission Electorale Indépendante le 18 août 2020 et confirmée en dernier ressort, sur son recours, par Ordonnance N°01/CE/2020 du 25 août 2020 du Président du Tribunal de Première Instance d’Abidjan, statuant en matière de contentieux de la liste électorale ;

C’est pourquoi considérant, que le dossier de candidature de Monsieur GBAGBO LAURENT n’est pas conforme aux dispositions de l’article 48 du Code électoral , qui subordonne la validité de la candidature à la Présidence de la République à la possession préalable de la qualité d’électeur, laquelle résulte de l’inscription sur la liste électorale; Considérant par ailleurs que ce dossier n’est pas conforme à l’article 51 du Code électoral qui dispose que « chaque candidat à l’élection du Président de la République est tenu de produire une déclaration de candidature revêtue de sa signature dûment légalisée » ;

Que la déclaration de candidature sensée émaner de Monsieur GBAGBO LAURENT ne comporte pas la signature de celui-ci, mais plutôt celle, par ordre y est-il écrit, du Professeur GEORGES-ARMAND OUEGNIN, qui ne produit même pas une procuration prouvant qu’ordre lui a été effectivement donné par le candidat ; Que dès lors, la preuve de la production d’une déclaration de candidature de Monsieur GBAGBO LAURENT n’est pas établie ;

Considérant, au surplus, que, même s’il était inscrit sur la liste électorale, et avait produit une déclaration personnelle revêtue de sa signature légalisée, la candidature de Monsieur GBAGBO LAURENT à l’élection du Président de la République du 31 octobre 2020 demeurerait irrégulière en ce que, membre de droit du Conseil constitutionnel, en tant qu’ancien Président de la République, et conformément aux dispositions de l’article 50 du Code électoral, il aurait dû renoncer, de manière expresse, à sa qualité de membre du Conseil constitutionnel au moins six (06) mois avant la date du premier tour du scrutin, soit le 30 avril 2020 ; Que, jusqu’à ce jour, ladite renonciation n’est pas encore intervenue ;

Considérant ainsi que le dossier de candidature de Monsieur GBAGBO LAURENT n’est pas conforme aux dispositions des articles 48, 50 et 51 du Code électoral il a été déclaré irrecevable.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: Ouattara pose de la 1ère pierre du Complexe industriel de transformation du cacao, à Anyama- PK24

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a procédé  mardi  à la pose de la…