Accueil POLITIQUE Présidentielle en Côte d’Ivoire: Après leur rencontre, Bedié et Affi appellent au Boycott

Présidentielle en Côte d’Ivoire: Après leur rencontre, Bedié et Affi appellent au Boycott

0
0
89

Les opposants ivoiriens Henri Konan Bédié et Pascal Affi Nguessan  viennent de démonter une nouvelle fois, qu’ils sont des ennemis de la paix.

En effet, à l’issue d’une rencontre ce jeudi, alors que le pays s’achemine vers des élections apaisées,  ces derniers ont invité leurs militants à empêcher le processus électoral par tous les moyens légaux.

« J’ai consulté le président Bédié et ensemble en tant que candidats retenus, nous avons décidé de porter solennellement à la connaissance de tous nos électeurs, de tous nos militants et du peuple de Côte d’Ivoire, à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le processus électoral en cours ne nous concerne nullement, que nous ne sommes pas du tout concerné par le processus électoral en cours. Que ce processus électoral est illégal parce qu’il ne répond nullement à aucun critère et que nos militants comme les électeurs ivoiriens doivent s’abstenir de participer tant en ce qui concerne la distribution des cartes électorales, en ce qui concerne la campagne électoral. Nous invitons en conséquence, nos militants sur l’ensemble du territoire à faire barrage à ce coup d’état électoral que le président Alassane Ouattara s’apprête à commettre, à empêcher la tenue de toute opération liée au scrutin et à mettre en application le mot d’ordre de boycott actif par tous les moyens légaux à leur disposition,  afin que le pouvoir actuel consente à convoquer l’ensemble des forces politiques nationales, afin de trouver des solutions acceptables à toutes les revendications qui sont ressorties de la proclamation des candidatures », a déclaré Affi Nguessan.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Divo/Amédé Koffi Kouakou aux populations : “Nous comptons sur vous pour faire 100%”

Après 72 heures d’interruption, la campagne présidentielle a repris de plus belle hi…