Accueil PORTRAIT DU MOIS (Portrait) Côte d’Ivoire : L’invention, nouveau dada des ivoiriens 

(Portrait) Côte d’Ivoire : L’invention, nouveau dada des ivoiriens 

0
0
80
Cartable muni d’un petit panneau solaire pour étudier dans les zones rurales sans électricité, jeux et tablettes éducatifs, logiciels, dispositif pour protéger les produits agricoles … sont autant d’inventions innovantes que les ivoiriens développent chaque jour pour apporter des solutions aux problèmes quotidiens et contribuer au développement de la Côte d’Ivoire. Voici trois profils parmi tant d’autres qui font bouger le pays.
 
Évariste Akoumian : L’homme qui apporte la lumière dans les campagnes.
En Côte d’Ivoire, le défaut d’électricité dans de nombreuses zones rurales crée un handicap pour les écoliers vivants dans ces régions. Pour pallier à cela, Évariste Akoumian, a mis sur pied des sacs à dos multifonctionnels qui permettent aux élèves à la fois de transporter leurs manuels scolaires le jour, et qui leur offre la lumière à la tombée de la nuit.
Cette invention dénommée Solarpack, est munie d’une plaquette solaire de 3 watts, qui se recharge dès qu’apparaît un petit rayon de soleil qui emmagasine l’énergie dans une batterie rechargeable incorporée au cartable, ainsi qu’un port USB et une lampe.
Avec cette invention « l’écolier peut gérer son temps d’étude. Alors que la lampe tempête est généralement utilisée par les membres de la famille  pour les besoins dans la maison, elle est même parfois en possession du père de famille, perturbant les moments de l’enfant », explique Evariste Akoumian, 36 ans.
Conçu en Côte d’Ivoire et confectionné en Chine, le Solarpack coûte 12.000 fcfa  et est devenu un outil indispensable en milieu rural.  L’inventeur a reçu de nombreux prix.  Plusieurs organisations dont l’UNESCO montrent un intérêt pour l’initiative.
Alexis Konan Kouakou Inventeur de jeux éducatifs
Son amour pour l’invention, ce féru de mathématiques, n’a pas tardé à le manifester. Dès l’école primaire, il confectionne des jouets à l’aide de matériaux de récupération. Une passion qu’il affine avec le temps, en se spécialisant dans la création de jeux éducatifs.
Après un parcours scolaire infructueux, il se consacre entièrement à ses recherches. Il apporte sa touche personnelle au célèbre jeu de société Ludo, en le réinventant sous une forme électronique en 2003, invention qu’il n’arrive malheureusement pas à breveter, faute de moyens financiers.
Kouakou ne baisse pas pour autant les bras, en 2008, il invente le « Jeu Z », une invention qui se présente sous la forme d’un Scrabble avec des chiffres à la place des lettres et crée avoir mené une petite enquête auprès de collégiens sur leurs aptitudes en mathématiques et qu’il se soit rendu compte qu’ils trainent de nombreuses lacunes. En attendant que la chance des inventeurs lui ouvre des portes, la promotion du « Jeu Z » se fait au contact de sa cible première.
Mgbékpon Sévi Samuel: Le jeune homme qui inventa le protège tasse latex
A 24 ans, Samuel Sévi a eu une idée de génie. Cet étudiant en informatique industrielle a conçu le protège tasse latex denommé «Sive», une sorte de parapluie en caoutchouc accroché à l’arbre saigné, juste au-dessus du récipient qui recueille le liquide. L’idée de l’invention germe lors d’un séjour dans la plantation de son grand-père. Ce jeune étudiant dévoué constate que ce dernier n’arrivait pas à faire de bonnes récoltes de latex dans sa plantation d’hévéas pendant la saison pluvieuse, pourtant favorable à une bonne moisson.
En effet, explique t-il, la saignée des plants se diluait à l’eau de pluie et donnait un mauvais produit, inutilisable. Son innovation est aujourd’hui d’une grande utilité pour tous les planteurs d’hévéas de Côte d’Ivoire et même au-delà des frontières.
Fulbert YAO
Voir Plus dans PORTRAIT DU MOIS

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Blé Goudé a reçu dimanche à la Haye Jean Louis Billon