Accueil PORTRAIT DU MOIS (PORTRAIT) Côte d’Ivoire/ E-santé: Ouattara Corine Maurice, la femme, qui inventa les bijoux connectés pour sauver des vies

(PORTRAIT) Côte d’Ivoire/ E-santé: Ouattara Corine Maurice, la femme, qui inventa les bijoux connectés pour sauver des vies

0
0
181
Dans les Centres Hospitaliers Universitaires d’Abidjan et dans bien d’autres hôpitaux de la Côte d’Ivoire, les cas d’urgence médicaux se comptent par milliers depuis des années.
Avec ses bijoux connectés (bracelet et médaillon) inventés depuis Abidjan, Ouattara Corine Maurice, du haut de ses 38 ans,  sauve des vies en évitant les erreurs médicales.
Un peu timide mais plein de perspectives d’avenir, rien ne prédestinait, pourtant cette ambitieuse businesswoman et mère de 2 garçons à cette invention.
Après une formation et  un diplôme de maitrise en Droit carrière Entreprises depuis 2007, elle a effectué plusieurs stages de perfectionnement, avant de décider d’ajouter d’autres cordes à son arc.
Fascinée par la technologie QR CODE et par le niveau de la santé en Afrique. Elle et son équipe développent en 2013, une start-up, le Pass Sante Mousso un bijou connecté (bracelet, médaillon).
 « Sur les bijoux figure un QR CODE qui est relié à une fiche d’identification Santé+Mousso. Lorsqu’il est scanné avec un smartphone, les informations inscrites par l’utilisateur s’affichent. En tant que propriétaire dudit bijou, vous avez la possibilité de modifier vos informations en tout temps, ce qui permet à l’intervenant (le médecin par exemple) d’avoir vos informations à jours et d’intervenir de façon plus précise en cas d’urgence. Que vous soyez trop jeune pour expliquer votre pathologie ou dans l’incapacité physique de le faire, ce bijou d’identification médicale permet de communiquer vos antécédents médicaux (allergies, diabète, asthme, épilepsie…) et informations médicales (groupe sanguin, traitement en cours…) », explique la jeune inventrice, rencontrée au cours d’un forum des starts up à Abidjan.
Le déclic de cette invention nait chez Ouattara Corine Maurice, au lendemain d’un événement malheureux survenu en Côte d’Ivoire en 2014 : le décès du mannequin Awa Fadiga.  Morte par « manque de soin » au CHU de Cocody, après avoir été agressée à l’arme blanche par un chauffeur de taxi.
Mais ce n’est pas tout,  la jeune inventrice part du constat que pompiers, médecins, personnel hospitalier…
Plusieurs milliers d’urgentistes sont confrontés chaque jour aux victimes d’un malaise, d’un accident ou encore d’une chute sans avoir immédiatement accès à leur dossier médical.
Pour le choix des bijoux comme support, Ouattara Corine Maurice,  explique: « Un bijou parce qu’en cas d’accident ou incident, le premier réflexe du corps médical c’est votre pouls. Quand le médecin prend le pouls, il l’a directement, et peut faire une prise en charge médicale efficace et efficiente partout sans que l’on ait à se poser des questions sur vos antécédents».
En partenariat avec le ministère de la santé ivoirien, le projet est proposée dans les centres de santé à travers le pays et aux populations pour 3.000 FCFA.
 « Son coût est à 3.000 FCFA  et vous l’avez pour la vie, sauf si vous le perdez qu’on vous le refait avec les même données. », souligne Corine.
Grâce au succès de sa start-up, Corine Maurice a été lauréat du 2ème prix au concours Techmousso (concours de compétition de donnée du genre) en Côte d’ivoire qui est une initiative du Millenium Challenge Corporation (MCC), en partenariat avec « Initiative Data2× » de la Fondation des Nations Unies et de la Fondation World Wide Web.
Fulbert YAO
Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans PORTRAIT DU MOIS

Laisser un commentaire

Voir Aussi

L’Autorité du Bassin de la Volta lance le projet sur la gestion des inondations et de la sécheresse

  L’Autorité  du Bassin de la Volta (ABV) a procédé mardi 25 juin 2019, en compagnie …