Accueil SOCIÉTÉ Performance de l’Administration: Ce que trois ministres préconisent

Performance de l’Administration: Ce que trois ministres préconisent

0
0
34

Hier, lors du Panel sur la performance de l’Administration,  le renforcement des capacités, l’Administration électronique, entre autres, étaient au menu.

Les fonctionnaires ne sont pas suffisamment payés à la Fonction Publique. Et, c’est anormal que des fonctionnaires qui ont le même nombre d’années d’études  que leurs condisciples du Privé, aient des salaires en deçà de ceux du Privé. C’est ce que dénonçait, hier le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, hier à l’Ivoire Golf Club lors du Panel sur la performance de l’Administration publique. Une affirmation à laquelle a renchéri le ministre de la Fonction publique en indiquant qu’il est nécessaire de créer à la Fonction publique, les mécanismes qui font le succès du Privé dont la culture du résultat  et de la responsabilité entre autres.

Le ministre Issa Coulibaly n’a pas manqué d’interpeller ses agents sur les arrêtés de nomination et de prise de service qu’ils demandent aux retraités afin que ceux-ci fassent valoir leur droit à la retraite. Pour le Patron de la Fonction publique, il est inacceptable qu’on demande aux retraités des documents qui doivent plutôt être entre les mains de ceux qui les vont produits car, dira-t-il, faire valoir son droit à la retraite ne doit pas être une pénitence pour les retraités. Des propos qui ont suscité des hourras et des applaudissements dans l’assemblée. Mais bien avant, les ministres Issa Coulibaly, Pascal Abinan et Bruno Koné respectivement ministres de la Fonction Publique, de la Modernisation et de la Poste sont intervenus sur plusieurs thèmes. «La qualité du capital humain et performance de l’administration publique » est le thème sur lequel Issa Coulibaly est intervenu avec pour sous-thème « La qualité du capital humain comme facteur clé de succès pour la performance de l’Administration publique ».

Il a révélé que pour disposer de ressources humaines compétentes, le processus de recrutement a été modernisé, ce qui a contribué à la crédibilité du recrutement des agents publics. Sans compter le renforcement des capacités des fonctionnaires et agents de l’État par le gouvernement,  avec la formation de 3500 fonctionnaires et agents de l’Etat, en partenariat avec HEC-Paris et de 1.200 fonctionnaires de 2013 à 2017 qui ont bénéficié de formation de haut niveau. «Il convient de noter que de 2014 à 2017 environ 6 862 fonctionnaires ont bénéficié d’une formation continue à la suite de leur admission aux concours professionnels », a-t-il fait savoir. Le ministre Issa Coulibaly, a abordé la  Réforme du Statut général de la Fonction publique pour une administration publique moderne, performante, professionnelle et la  Réforme du régime de la formation continue, notamment la révision du décret n° 95-92 du 1er février 1995. Quant au ministre Pascal Abinan, il a développé le thème sur «La qualité du capital humain et performance de l’administration publique ivoirienne » avec pour  sous-thème

« La nécessité de moderniser l’Administration publique ivoirienne aujourd’hui ». L’Administration électronique est un levier de performance de l’Etat  et leurs impacts  a vu 32 millions d’abonnements aux services de Télécommunications mobiles, 17 milliards de transactions monétaires quotidienne  et environ 200.000 emplois directs et indirects. C’est ce qu’à révélé le ministre Bruno Koné lors de son exposé sur « Le rôle des technologies digitales dans la réussite du projet de modernisation de l’Administration publique ». Il est à noter que ce Panel a été organisé par MDE Business school qui a initié « Le Public advanced management program (P-Amp» pour susciter une classe d’élites dans l’Administration publique.

 

Napargalé Marie

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par KALOU
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Le Botswana décriminalise l’homosexualité

C’était une décision très attendue : la Haute Cour du Botswana a ordonné l’abr…