Accueil SOCIÉTÉ Paludisme: La mortalité en baisse en Côte d’Ivoire

Paludisme: La mortalité en baisse en Côte d’Ivoire

0
0
28

Selon le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), la mortalité hospitalière liée au paludisme a baissé en Côte d’Ivoire, passant de 4 077 décès en 2015 à 3 280 décès en 2017. Sur la même période, la prévalence hospitalière a régressé de 7 points, passant de 32% à 25%. Ces progrès découlent des actions préventives menées par le gouvernement ivoirien et ses partenaires.

La prévention se déploie en diverses activités dont la distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action, le traitement préventif intermittent pour les femmes enceintes et la communication pour le changement de comportement. Des activités de communication, les populations sont régulièrement sensibilisées à l’assainissement de leur cadre de vie pour éviter la prolifération des nids à moustiques.

En 2017, la distribution de 15,9 millions de moustiquaires dans 83 districts sanitaires a permis d’atteindre un taux de couverture des ménages de 93 %, pour un objectif de 90 %.

Concernant le traitement préventif intermittent, 69 624 femmes enceintes ont pu effectuer une consultation prénatale, suite à laquelle 97,6 % d’entre elles ont reçu une dose du traitement préventif. A ce titre, le nombre de femmes enceintes l’ayant achevé s’est accru de 13 points, de 2015 à 2017.

On notera que les soins de plus en plus proches des populations sont  à l’ordre des succès enregistrés. Au titre des actions à fort impact, le Programme National de Lutte contre le Paludisme  organise chaque trimestre, depuis 2015, des consultations dans les localités situées à plus de 5 km d’un centre de santé, dans 71 districts sanitaires et dans les quartiers précaires d’Abidjan et de San Pedro.

En 2017, sur 151 510 consultations, 66 % de cas de paludisme ont été diagnostiqués et traités dans 748 villages et quartiers. A cela, il faut ajouter le déploiement du Programme de Prise en Charge à Domicile du paludisme et de la diarrhée chez les enfants de moins de cinq ans dans 49 districts sanitaires.

Ces actions sont renforcées par l’engagement du secteur privé, avec la distribution gratuite de moustiquaires et la disponibilité du traitement préventif dans 100 centres de santé d’entreprises et 60 cliniques.

 

                                                                                Source: (CICG) – Côte d’Ivoire

 

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: Point de la situation à Abidjan et à l’intérieur mardi nuit

Bongouanou 19.00 Sur l’axe Kotobi Bongouanou dans le village de Kakandi, des manifes…