Accueil SOCIÉTÉ Ordonnance de la cour africaine sur la CEI: Les avocats de l’Etat de Côte d’Ivoire font des précisions

Ordonnance de la cour africaine sur la CEI: Les avocats de l’Etat de Côte d’Ivoire font des précisions

0
0
85

Les réactions continuent de s’enchaîner depuis la publication le 29 novembre dernier, de l’ordonnance de la cour africaine sur la Commission Electorale Indépendante.

Lundi,  les avocats de l’Etat de Côte d’Ivoire  se sont prononcés sur cette décision, face à la presse.

A l’en croire ces derniers, aucune date n’est encore avancée pour une décision sur le fond de la requête.

Toutefois, ont-ils précisé, l’ordonnance rendue est  « définitive »,  quoique l’on puisse être « tenté de croire à la lecture du paragraphe 35 de la décision qui stipule qu’il s’agit d’une décision provisoire qui modifie en rien le fond ».

Ils ont précisé que les plaignants ne sont autres que des personnes physiques à savoir  Guillaume  Soro, Maurice Kakou Guikahué, Djedjé Mady, Suy  Bi Gohoré Emile, Kouassi Kouamé Patrice, Yao Nguessan Justin Innocent, Gnonkote Guessoa Desiré, Trazere Olibe Celestine et non un parti politique.

Toujours d’après eux,  la requête des contradicteurs a été rejetée car elle n’a pas répondu aux exigences de  l’article 27 du protocole relatif à la charte africaine des droits de l’homme portant création d’une cour africaine des droits de l’homme et des peuples.

Fulbert Yao

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Casques bleus ivoiriens tués au Mali : Voici ce qui s’est réellement passé le 13 janvier

Dans son Oraison funèbre en honneur  aux casques bleus ivoiriens tués au Mali, le Chef d&#…