Accueil LE COURRIER DES REGIONS Municipales à Grand-Bassam: Moulot dénonce des  « fraudes et des actes de violence » posés par des partisans d’Ezaley 

Municipales à Grand-Bassam: Moulot dénonce des  « fraudes et des actes de violence » posés par des partisans d’Ezaley 

0
0
45

Le candidat du RHDP Unifié de Grand-Bassam, Jean-Louis Moulot a dénoncé dimanche des fraudes et des actes de violence, posés par des partisans du candidat Ezaley, maire sortant, lors du scrutin de ce dimanche 16 décembre. 

Ci-dessous sa déclaration:

« À l’issue du scrutin du 13 octobre, nous avons connu une succession d’événements qui ont semé la désolation à Grand Bassam et ont jeté l’opprobre sur notre ville. Pour rappel, le Préfet et ses collaborateurs ont été séquestrés, la place de l’Abissa souillée, le Roi des N’Zima humilié. Toutes choses qui ont notamment conduit la Chambre administrative de la Cour Suprême à ordonner la reprise de l’élection municipale à Grand-Bassam.

Comme décidé, ce 16 décembre a donc vu la reprise de cette élection municipale.

Débutée sans difficultés majeures et sous très haute surveillance policière, cette journée à été marquée par une vague d’interpellations consécutives à des faits graves.

Ces interpellations ont concerné d’une part des faits liés à des fraudes sur les votes, et d’autre part, des actes de violence sans précédents, posés une fois encore par des partisans du candidat Ezaley, maire sortant, avec l’appui de renforts extérieurs à la ville, notamment du plateau.

Mon équipe et moi dénonçons avec la plus grande fermeté tous ces actes de nature à discréditer ce scrutin et à donner, une fois encore, de notre ville, une image déplorable.

Nous adressons nos vœux de prompt rétablissement aux blessés, témoignons toute notre compassion à tous les superviseurs, à nos représentants et à nos électeurs pour les conséquences malheureuses de ces incidents violents.

Nous exprimons notre solidarité aux journalistes, dont ceux de la RTI qui ont été agressés par les partisans du candidat du PDCI RDA.

Nous réitérons notre entière confiance aux forces de l’ordre pour leurs interventions qui visent à rétablir l’ordre et à ramener le calme à Grand-Bassam.

Nous invitons les populations à garder leur calme et à ne pas répondre aux incitations à la violence”

 

 

Fulbert YAO

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans LE COURRIER DES REGIONS

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Burkina Faso/Législatives: le parti de Kaboré en tête

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti du président Roch Marc Christian Ka…