Accueil SOCIÉTÉ Mobilisation  des ressources  contre le changement climatique : les ministres de la  finance verte  se concertent à Abidjan

Mobilisation  des ressources  contre le changement climatique : les ministres de la  finance verte  se concertent à Abidjan

0
0
85

La  Cote d’Ivoire ainsi que  les pays membres de la finance verte  sont   résolument  engagés à réduire leur  émission à effet  de serre et à s’adapter aux effets néfastes  des changements climatiques.  Ainsi  trois   jours durant, les 24, 25 et 26 février à Abidjan, la coalition des ministres des finances pour l’action  climatique se concerteront.

Déjà, hier à l’ouverture de ces assisses  à l’hôtel  Sofitel ivoire, Adama Coulibaly, le ministre de l’Economie et des Finances  a situé les enjeux de cette 4e réunion  des sherpas  de la coalition  des ministres des Finances pour l’action climatique.

Il a indiqué  qu’il s’agira  pour les ministres des Finances d’évaluer la mise en œuvre du plan d’action commun de la Coalition officiellement lancé le 09 décembre 2019, en marge de la COP25, à Madrid. Le thème central  de cette rencontre,  faut-il  le rappeler porte sur  « le rôle des Ministres des Finances dans l’implémentation des Contributions Déterminées au niveau National (CDNs) ».

Dans cette lancée,  le ministre s’est  réjoui de la présence effective de plusieurs délégations. Une preuve de l’engagement des Etats membres  à fédérer  leurs énergies, pour relever les défis communs, en matière d’actions de lutte contre les effets du changement climatique et de l’amélioration de la résilience de leurs économies.

Aussi, face aux menaces  et aux défis liés aux changements climatiques notamment au niveau social,  au niveau de la gouvernance macroéconomique et au niveau de l’agriculture, Adama Coulibaly pense qu’une transition  s’impose. « Toutes ces constatations appellent donc à la mise en œuvre d’une transition ordonnée vers une économie mondiale dé-carbonée et résiliente, à travers notamment l’utilisation des énergies renouvelables, des systèmes de transport écologiques et résilients, d’une agriculture climato-intelligente et des villes durables », a soutenu le ministre.

Toutefois, cette transition nécessite des financements importants difficilement mobilisables dans le système financier classique. Coralie Gerves, la directrice des opérations  de la banque mondiale, a pour sa part estimé  que cette  problématique de  la finance climatique constitue une priorité à travers le monde et en particulier dans les pays africains.

Un argument appuyé par le Dr Anthony Nyong qui considère que des défis structurants sont  à lever   afin de permettre la mobilisation des ressources  dans la mise en œuvre des CDNS. Outre ces personnalités, Seka Seka joseph, le ministre de l’environnement et du développement durable a souligné  les efforts de la côte d’ivoire dans sa lutte contre le changement climatique et sa résilience face à ces défis.

Jean Eden K

 

 

 

 

 

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par Saint Cyrille
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire : 5e congrès du Gepci/Les candidats se prononcent avant l’heure

 Lucien Agbia (Candidat) : «Je mise beaucoup sur les réformes internes»   Nous sommes à qu…