Accueil INTERNATIONAL EUROPE Mevlüt Çavuşoğlu (Ministre des Affaires étrangères  de la Turquie) : « …L’intolérance, le racisme, l’islamophobie et la xénophobie nourrissent des menaces grandissantes… »

Mevlüt Çavuşoğlu (Ministre des Affaires étrangères  de la Turquie) : « …L’intolérance, le racisme, l’islamophobie et la xénophobie nourrissent des menaces grandissantes… »

0
0
21

La Turquie a sonné la mobilisation de la communauté internationale contre le terrorisme après les attaques de Christ church en Nouvelle Zélande.

Le ministre des Affaires étrangères  de la Turquie, Mevlüt Çavuşoğlu, ne décolère pas contre les attaques terroristes contre plusieurs mosquées en Nouvelle Zélande. Il a crié son ras-le-bol lors de la réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies convoquée le 2 avril 2019 à New York.

« La tragédie de l’attaque à Christchurch a montré au monde que l’intolérance, le racisme, l’islamophobie et la xénophobie nourrissent des menaces grandissantes beaucoup plus graves contre l’humanité tout entière que prévu. Ces faits sont sans aucun doute liés. L’islamophobie et le racisme sont souvent entrelacés. La rhétorique raciste, xénophobe, anti-islamique et la violence ne peuvent plus être ignorées », a-t-il condamné.

Le chef de la diplomatie turque a invité la communauté internationale à faire bloc contre l’intolérance religieuse et raciale sous toutes ses formes.

« La voix commune de l’humanité contre la xénophobie et le racisme doit être entendue. Par conséquent, exactement ici et maintenant, nous devons déclarer une mobilisation mondiale qui souligne, y compris les immigrants, les minorités et tous les croyants, que nous sommes unis en tant que partie de l’humanité », a plaidé Mevlüt Çavuşoğlu.

Puis d’ajouter : « Il faut annoncer qu’aucune tolérance ne sera jamais manifestée à l’égard d’aucune forme de racisme que ce soit, y compris l’anti-islam, l’anti-sémitisme et l’anti-christianisme, ne sera tolérée.

Nous devons garder à l’esprit que dans un monde où même une personne n’est pas en sécurité, aucun d’entre nous ne peut l’être. Nous devons aborder la question de ce point de vue et nous rappeler que nous ne pouvons faire face aux menaces communes que si nous montrons une conscience et une détermination communes ».

Le ministre des Affaires étrangères turque a condamné  tous ceux qui présentent l’islam comme une religion qui encourage le terrorisme.

« Il ne faut pas négliger le fait que les politiciens et les médias irresponsables qui insistent pour définir l’Islam comme terrorisme sont parmi les facteurs qui entretiennent cette attaque terroriste. Nous nions et condamnons encore une fois, des approches telles impertinentes, injustes et délibérées qui tentent de présenter notre religion suprême, l’Islam, qui signifie la paix, et le terrorisme côte à côte », a-t-il martelé.

Nomel Essis

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans EUROPE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Cacao: la Côte d’Ivoire et le Ghana lèvent la suspension des ventes de la récolte 2020/2021

La Côte d’Ivoire et le Ghana ont décidé mardi de la levée de suspension des ventes de la r…