Accueil SOCIÉTÉ Lutte contre le viol des enfants : Aimée Zebeyoux plaide pour l’implication de tous

Lutte contre le viol des enfants : Aimée Zebeyoux plaide pour l’implication de tous

0
0
47

La ville d’Oumé s’est mise en orange la semaine dernière, couleur de la lutte contre les violences faites aux femmes. Le Secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’Homme a organisé un panel au foyer de ladite ville avec différents experts pour échanger sur le thème : « Débout contre le viol de la jeune fille et de l’enfant ».

Mme Aimée Zebeyoux a, au cours de cette tribune, réaffirmé l’engagement du gouvernement en faveur de la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et invité chacun à collaborer à cette lutte par la prévention en surveillant nos enfants « La lutte contre les violences faites aux femmes est en parfaite harmonie avec la vision du gouvernement  ivoirien.  Aussi, les 16 jours d’activisme constituent-ils une occasion spéciale de conjuguer les efforts et de multiplier les actions tendant à réaffirmer notre engagement en faveur de cette lutte par laquelle nous convergeons tous vers l’élimination de toutes les formes de violences faites aux femmes. Cependant, nous ne pourrons atteindre cet idéal sans l’engagement de tous et de chacun à son niveau mais aussi par la dénonciation des cas de viols ou tentatives de viol afin que les auteurs soient sévèrement punis », a indiqué, la Secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’Homme.

Et d’ajouter « Nous avons besoin de vos bénédictions et de votre intervention dans nos communautés afin de mieux assoir une bonne cohésion sociale et une paix durable auxquelles nous aspirons tous », plaide-t-elle.

Les 16 jours d’activismes constituent une campagne mondiale qui a pour objectif de dynamiser les actions pour mettre fin aux violences faites aux Femmes, emporte l’adhésion des acteurs et des organisations agissant pour le renforcement des Droits et des libertés féminines.

Commémorée chaque année, à travers le monde par les Etats, les Organisations de la Société civile et les partenaires au développement elle débute le 25 novembre avec la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et s’achève le 10 décembre, avec la Journée des Droits de l’Homme. La déclaration officielle de la Côte d’Ivoire a été faite, ce mardi 10 décembre par la Secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’Homme.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Casques bleus ivoiriens tués au Mali : Voici ce qui s’est réellement passé le 13 janvier

Dans son Oraison funèbre en honneur  aux casques bleus ivoiriens tués au Mali, le Chef d&#…