Accueil INTERNATIONAL AFRIQUE Lutte contre le terrorisme: L’ONU ouvre un Bureau au Maroc

Lutte contre le terrorisme: L’ONU ouvre un Bureau au Maroc

0
0
19

Le Maroc devient une place forte mondiale dans la lutte contre le terrorisme.

Le Royaume chérifien et l’ONU ont signé le 6 octobre 2020 un accord de siège pour la création dans ce pays du Bureau du programme de lutte contre le terrorisme et la formation en Afrique du Bureau des Nations Unies contre le terrorisme (UNCT).

Les deux parties ont paraphé cet accord par vidéoconférence, sous la présidence du ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des expatriés marocains, Nasser Bourita et le secrétaire général de l’Office des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, Vladimir Voronkov.

Le fonctionnaire onusien a souligné que l’ouverture de ce bureau constitue une étape naturelle dans le renforcement de la capacité antiterroriste du Royaume en Afrique, en raison du rôle joué par ce pays contre le terrorisme et de la nécessité urgente d’une meilleure coordination pour obtenir des résultats efficaces.

Selon lui, ce nouveau centre est une structure très innovante qui aidera les pays voisins et les États africains à améliorer leurs activités de lutte contre le terrorisme.

Cette institution sera chargée de coordonner les activités de lutte contre le terrorisme dans la région, en particulier en Afrique subsaharienne, selon le secrétaire général du Bureau, est une région préoccupante du fait de la très rapide propagation du terrorisme.

Pour sa part, le patron de la diplomatie marocaine a souligné que le Royaume s’engage à collaborer avec ce bureau pour créer un portefeuille dynamique de formations de pointe à la carte qui évolue et s’adapte à la mission en perpétuel changement et de plus en plus difficile à prévenir, détecter et poursuivre les activités terroristes. Pour surmonter ce défi, les actions du Maroc doivent répondre aux besoins des États africains et compléter les différentes initiatives lancées par ces pays, développées dans le cadre d’approches solidaires, a-t-il ajouté.

Ce Bureau, le premier du genre en Afrique, selon le ministre, vise à renforcer les capacités des États membres grâce à l’élaboration de programmes nationaux de formation pour lutter contre le terrorisme.

Nasser Bourita a rappelé que ces actes se sont intensifiés en particulier dans la région du Sahel, étant le théâtre de la plus forte recrudescence de la violence, où les actes de « Jama ‘ a Nusrat ul-Islam wa al-Musulman » et Daesh se sont multipliés depuis le milieu de 2017.

Il faut ajouter à ce sombre tableau l’augmentation alarmante du nombre de victimes des attentats terroristes de Boko Haram et Daesh. M. Bourita a souligné que l’Afrique a besoin d’actions plus que jamais immédiates et déterminées pour stabiliser le continent, consolider sa sécurité et lui permettre de se concentrer sur le développement durable.

La création de ce Bureau intervient à un moment où le continent africain est confronté sérieusement au fléau du terrorisme qui a augmenté de 31 % depuis 2011, atteignant 4100 attaques au premier semestre de 2020, tandis que le nombre de morts causées par le terrorisme a augmenté de 26 % en un an (12,507 contre 9,944 au premier semestre de 2019).

Cette nouvelle reconnaissance internationale des efforts du Maroc dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et de l’extrémisme violent intervient quelques jours après le renouvellement du mandat du Maroc en tant que coprésident du Forum mondial contre le terrorisme pour la troisième fois consécutive.

Nomel Essis

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans AFRIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: Point de la situation à Abidjan et à l’intérieur mardi nuit

Bongouanou 19.00 Sur l’axe Kotobi Bongouanou dans le village de Kakandi, des manifes…