Accueil POLITIQUE Lôh-djiboua/Victoire du Rhdp: Les populations villageoises s’engagent avec Amédé Kouakou

Lôh-djiboua/Victoire du Rhdp: Les populations villageoises s’engagent avec Amédé Kouakou

0
0
94

Pour assurer une victoire au premier tour de son candidat, Alassane Ouattara, Amédé Kouakou sillonne les villages et hameaux du Lôh-djiboua.

La politique de contact et de proximité initiée par Amédé Koffi Kouakou, coordonnateur régional du Rhdp par ailleurs président de l’Association des cadres du centre pour le développement(Accd), dans les villages, campements et hameaux, porte ses fruits à l’approche du 31 octobre 2020. Il s’en est rendu compte car depuis hier, lorsque le cadre du Rhdp a parcouru quatre villages du département de Lakota. A Niakoblognoa, première étape de sa tournée de mobilisation, le ministre-maire de Divo a invité les populations à préserver la cohésion et la paix qui sont les seuls facteurs de développement. Car le développement ne s’accommode pas à la guerre. Pour lui, l’on ne doit pas brûler la Côte d’Ivoire pour l’ambition personnelle d’un individu.

Réponse à l’opposition

Il en a profité pour répondre aux leaders de l’opposition qui annoncent l’apocalypse le 31 octobre s’ils ne sont pas sur la liste. « Il y a des gens qui disent que s’ils ne sont pas président le 31 octobre la Côte d’Ivoire va brûler. Je vous dis que le 31 octobre, les élections se passeront et il y aura la paix”, a rassuré Amédé Kouakou. L’artisan du développement en a profité pour donner les raison de son engagement et celui des cadres du Rhdp dans la politique. « Nous ne faisons pas la politique pour nous-mêmes. On le fait pour nos parents. On le fait parce que nous savons que nos parents ont besoin de routes, d’eau, d’électricité, d’écoles, d’hôpitaux », a-t-il justifié. Pour soutenir cela, il a pris à témoin les populations sur certaines réalisations du Président Alassane Ouattara. «Aujourd’hui, la route qui  mène de l’autoroute à Gagnoa en passant par Divo et Lakota, est bitumée grâce à Alassane Ouattara. », a-t-il fait savoir. Il a envoyé des  pics aux membres de l’opposition qui ont déjà gouverné. « En Côte d’Ivoire, on se connaît tous. Ceux qui parlent n’ont rien fait quand ils étaient au pouvoir», a ajouté Amédé Kouakou.

L’invitation des jeunes à dire non à la marche

 Le mobilisateur principal du Rhdp dans le Lôh-djiboua a indiqué que le développement ne sera pas possible dans les troubles et la violence. «Le président de votre mutuelle a formulé des doléances, elles ne peuvent être réalisées si vous faites palabres. Pour que le Côte d’Ivoire se développe, il faut qu’il y ait la paix», a-t-il insisté. Il a invité les populations, principalement les jeunes à refuser de suivre ceux qui incitent à la violence à travers des prétendues marches. Il leur a demandé de refuser de se faire tuer pour des gens, qui, selon lui ne sont pas courageux. «Celui qui vous demande d’aller marcher, dites lui de se mettre devant vous avec sa famille. Car ils ne doivent pas se cacher et faire tuer les enfants des autres. Nous ne voulons plus de violence dans ce pays. Aller couper des arbres pour barrer les routes n’est pas une marche de protestation. Nous avons besoin de paix. Allons aux élections», a invité Amédé Kouakou. Face aux actions d’Alassane Ouattara dans le département de Lakota, les populations visitées se sont engagées à soutenir le candidat du Rhdp le 31 octobre pour que le développement se poursuive dans leurs différents villages. «En vous voyant parmi nous, nous sommes rassurés que l’Etat a un regard pertinent sur notre zone malgré son éloignement. C’est l’occasion d’exprimer toute notre gratitude envers (…) Alassane Ouattara pour les nombreuses actions de développement réalisées dans notre zone”, a rassuré Gnayoro Godé Ernest, président de la mutuelle de développement de Niakoblognoa, par ailleurs porte-parole des populations. Badini Issouf, opérateur économique et fils du village, a promis que les peuples Godié  et Dida de la zone vivant en parfaite symbiose avec les autres porteront leur choix sur Alassane Ouattara. Le même engagement a été pris par tous les villages visités  par Amédé Kouakou. Le président de l’Accd a tenu le même discours de cohésion, de paix et de développement dans les villages de Trikpoko carrefour, Neko et dans le campement Baoulé, Konankro. A Neko, le village de Boga Doudou Émile, le cadre du Rhdp a fait mentir certains détracteurs de son parti sur les réseaux sociaux. «  Chef, certaines personnes sont allées mettre sur les réseaux sociaux qu’il n’y a personne à notre cérémonie qui se tient», a-t-il informé pour confondre l’opposition engagée dans la manipulation. L’étape de Neko a véritablement drainé du monde à l’image des autres villages. Amédé Kouakou avait à ses côtés le maire de Lakota, Samy Merhy, les députés-maire de Zikisso ; Abadi Miezan, et de Hiré ; Francis Bakou.

Gnahoré David, envoyé spécial.

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire/covid 19: 31 nouveaux cas enregistrés ce jeudi

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a enregistré le jeudi 26 novembre 2020, …