Accueil L'ÉDITO L’Editorial: Silence, ça travaille !

L’Editorial: Silence, ça travaille !

0
0
14
Traoré Moussa

Qu’on le veuille ou non, si on est fait preuve d’un peu de bonne foi, on est tous obligé d’admettre que la Côte d’Ivoire est devenue un vaste chantier sous la gouvernance d’Alassane Ouattara.

Les ingénieurs, les ouvriers et les bulldozers sont partout pour reconstruire le pays laissé à l’abandon depuis la mort de Felix HouphouëtBoigny. Rien que ces trois dernières semaines, le chef de l’Etat était à Yamoussoukro pour lancer le chantier de bitumage de toute la ville.

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense HamedBakayoko était à l’Indenié pour lancer les travaux d’un ambitieux chantier de construction d’échangeurs pour décongestionner ce carrefour devant lequel tous les présidents ivoiriens ont échoué.

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly était dans la région du Cavally pour mettre sous tension électrique une localité et annoncer de grands projets qui vont démarrer les semaines à venir. Pendant ce temps, le vice-président Daniel Kablan Duncan était à Bongouanou pour inaugurer une nouvelle voie.

Au delà de ces chantiers qui ont reçu des personnalités, ça bouge de presque tous les côtés de la ville d’Abidjan.  Au carrefour de Solibra à Marcory, c’est la finition d’un échangeur. A Port Bouet c’est l’aménagement du bord de mer. A Treichville, la mosquée offerte par le Roi du Maroc est en train de sortir de terre. Le pont Félix Houphouët-Boigny est en train d’être réhabilité après plus d’un demi-siècle d’existence.

Au Plateau, les travaux de construction des bureaux annexes de la Présidence de la République sont très avancés. De même, la rénovation des tours A et B de la cité administratives est presque achevée. A Cocody le petit palais est en pleine rénovation. L’aménagement de la Baie de Cocody et les travaux du 5e pont d’Abidjan  sont lancés.

A Yopougon, le 4e est visible à mille lieues. A Bingerville, les travaux d’élargissement de la voie principale sont en cours. A Abobo les travaux de bitumage de plusieurs voies sont en cours. Sur la route d’Anyama, le stade Olympique d’Ebimpé est en finition.

A l’intérieur du pays, c’est le même constat. A Aboisso, Divo, Bouaké, Bouaflé, Bassam, San Pedro, Korhogo,…ça bouge partout. A la place d’Alassane Ouattara, un autre président aurait effectué des visites de chantier chaque matin pour montrer à son peuple qu’il travaille.

Mais l’actuel chef de l’Etat n’a pas le temps de faire du boucan là où tout est bouclé et géré par les experts et professionnels. Un autre président aurait déjà couru  plusieurs fois avec les cameras sur les sites des travaux de prolongement de l’autoroute du Nord.

Non, Ouattara n’a pas ce temps. Silence, il travaille. Il est plutôt préoccupé par la recherche de financements pour ouvrir d’autres chantiers et rattraper ainsi le grand retard provoqué par l’immobilisme et le manque de vision de ceux qui ont dirigé le pays après Houphouët-Boigny. Le chef de l’Etat l’a dit lui-même à Dimbokro, quand viendra l’heure de la campagne de 2020, chacun présentera son bilan sans démagogie.

Le peuple fera ses comparaisons et sanctionnera tous ceux qui sont passés comme l’éclair dans la vie de la nation sans laisser de traces et qui ambitionnent de revenir au pouvoir. Le peuple leur posera la question de savoir pourquoi ils veulent encore ce pouvoir qui leur a déjà été donné et avec lequel ils se sont proprement amusés. Non, personne ne votera encore pour ces gens qui vont ramener le pays sur le chemin de la déconstruction.

 

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans L'ÉDITO

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire/2020 : Bédié dévoile le projet de société du PDCI

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Henri Konan Bédié …