Accueil ÉCONOMIE L’Autorité du Bassin de la Volta lance le projet sur la gestion des inondations et de la sécheresse

L’Autorité du Bassin de la Volta lance le projet sur la gestion des inondations et de la sécheresse

0
1
77

 

L’Autorité  du Bassin de la Volta (ABV) a procédé mardi 25 juin 2019, en compagnie du partenariat régional de l’eau de l’Afrique de l’Ouest (GWP-AO) et de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) au lancement  du projet de gestion des inondations et de la sécheresse.

Représentant le ministre  des eaux  et forets,  à l’ouverture de cet atelier qui se tient à Abidjan les 25 et 26 juin, le Colonel Martial Me, directeur de cabinet adjoint a, au nom du ministre, exprimé la satisfaction  de la Côte d’Ivoire  d’accueillir cet atelier.

L’objectif, a-t-il dit est de renforcer les capacités des agences et des communautés concernées en matière de résilience et d’adaptation aux impacts des changements climatiques (inondations et sécheresse) selon une approche intégrée.

« Comme vous le savez les phénomènes extrêmes sont de plus en plus fréquents  du fait du changement climatique. Se faisant, les Etats prennent de plus en plus conscience pour que chacun  des pays membres puissent avoir des données viables et disponibles pour prévenir les catastrophes naturelles. Et aussi faire en sorte que les populations qui vivent dans le bassin puissent vivre paisiblement. C ‘est le sens de cet atelier  qui s’organise aujourd’hui à Abidjan et nous en sommes honorés », a-t-il déclaré lors de  son allocution.

Le  directeur exécutif de l’ABV, Dessouassi Yaovi Robert a pour sa part indiqué que le projet « intégrer la gestion des inondations et des sécheresses et l’alerte rapide pour l’adaptation au changement climatique dans le bassin de la Volta »revêt pour l’ABV, une importance capitale en ce sens qu’il vise à développer entre autres, les capacités de gestion coordonnée, tant des institutions nationales et régionales que des communautés, en matière de gestion intégrée à la fois des inondations et des sécheresses. Pour rappel, l’autorité du Bassin de la volta est un organisme de bassin transfrontalier mis en place par  l’ensemble des chefs d’Etats  des six pays riverains (le Benin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali et le Togo), afin d’instituer des mesures de gestion  durables des ressources en eau transfrontalières dans le bassin.

Jean Eden Kouamé

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Voici les dispositions prises pour assurer les prestations après la fermeture du CHU de Yopougon le 1er novembre 

Invité des  “Rendez vous du gouvernement” jeudi, le ministre de la Santé et de l’Hygiène p…