Accueil SOCIÉTÉ La Police Montée: son histoire et ses missions

La Police Montée: son histoire et ses missions

0
0
258

Crée le 1er avril 2018, la police montée a été officiellement présentée  le 07 août 2018 à l’occasion du défilé militaire lors de la cérémonie marquant le 58ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Depuis cette date, elle monte chaque jour en puissance.

Pour l’histoire, selon  une note officielle de « la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN), la Police Montée fait partie de la Direction des Unités d’Intervention de la Police Nationale ».

Elle précise par ailleurs que « C’est Monsieur Sidiki DIAKITE, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité qui, dans sa vision d’accroître et de diversifier les moyens opérationnels de la Police Nationale, a fait créer cette unité spéciale de Police.

Aussi la Police Montée utilise les chevaux comme moyen de locomotion. C’est une police de proximité et de dissuasion. Le bruit que fait le fer à cheval là où il se trouve procure un sentiment supplémentaire de sécurité.

La Police Montée a pour mission d’assurer entre autres la protection des biens et des personnes, en effectuant des patrouilles sur les plages, les parcs, les sites touristiques etc.

La Police Montée est aussi très efficace dans les missions de maintien de l’ordre, de sécurisation de tout rassemblement ou manifestation. Par ailleurs, elle a la capacité de pénétrer là où ne peuvent arriver les véhicules d’Intervention.

Le Policier équestre, en outre, est avant tout un fonctionnaire de Police. Il a subi une formation rigoureuse, afin d’avoir la maîtrise totale de son animal. Il a appris le “Bajutsu spécial Police” qui est un art martial. Ce sont des techniques militaires qui permettent au Policier équestre d’interpeller tous types d’individus, de repousser ou contenir une foule dans les missions de maintien d’ordre.

De part sa position haute, il a un champ de vision à peu près de 03 mètres du sol. Ce qui lui permet de voir à une distance utile de 1000 mètres environ dans un objectif de prévention et aussi d’être vu dans un objectif de dissuasion.

Pour finir, le Policier équestre a le contact facile avec la population avec qui il est en parfaite symbiose ».

 

Fulbert Y. avec DGPN

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

A trois jours de la présidentielle en Côte d’Ivoire, Fatou Bensouda appelle à la retenue

Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales e…