Accueil LE COURRIER DES REGIONS Korhogo/Détection des agents pathogènes: Les USA équipent le nouveau laboratoire de pathologie animale

Korhogo/Détection des agents pathogènes: Les USA équipent le nouveau laboratoire de pathologie animale

0
0
147

Une délégation du gouvernement de Côte d’Ivoire, de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de l’ambassade des États-Unis à Abidjan, ont visité le mardi 3 Décembre 2019 la nouvelle antenne régionale de Korhogo du Laboratoire national d’appui au développement agricole (LANADA).

Ce bâtiment construit par la Côte d’Ivoire, est équipé par l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) et mis en œuvre par la FAO. Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme du Centre d’urgence de lutte contre les maladies animales transfrontières (ECTAD).

Cette visite avait pour objectif de vérifier l’état d’avancement des travaux du nouveau laboratoire régional du LANADA qui répond aux standards internationaux.

Ce soutien contribuera à améliorer le réseau de surveillance en santé animale, la prévention et le diagnostic des maladies animales y compris les zoonoses (maladies animales transmises à l’homme).

En effet, plus de 25% des maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes sont d’origine animale et constituent une menace pour la santé publique et l’environnement. Les laboratoires jouent un rôle décisif pour la détection, la prévention et le contrôle de ces maladies. Depuis 2016, l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) avec l’appui de la FAO, apporte un soutien technique et logistique au LANADA dans le cadre de la détection des agents pathogènes.

Ce soutien permet aussi de faire une riposte rapide face à ces maladies infectieuses émergentes. Grâce à l’excellence de cette coopération entre les deux gouvernements, la Côte d’Ivoire a accompli une avancée majeure en matière de diagnostic en laboratoire pour les zoonoses nationales prioritaires y compris la grippe aviaire hautement pathogène. Ce qui a permis une réduction significative de la durée du diagnostic passant d’une durée d’un mois à cinq jours en moyenne.

L’ambassadeur des États-Unis,   Richard Bell a souligné la nécessité de soutenir le système national de laboratoires en Côte d’Ivoire.

Il a encouragé le directeur du LANADA à rendre ce nouveau laboratoire opérationnel et a recommandé la préservation de cet important investissement.

Nomel Essis

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans LE COURRIER DES REGIONS

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Médias : Le Reprelci lance le projet ” Ivoirecheck.com” contre les fausse nouvelles en période électorale

Le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) mène la lu…