Accueil POLITIQUE Kandia Camara- Guikahué : La saison des clashs

Kandia Camara- Guikahué : La saison des clashs

0
0
164

Cela faisait un petit moment qu’un clash entre deux personnalités politiques n’avait pas eu lieu. Et entre Kandia Camara Kamissoko, Secrétaire générale du Rassemblement des républicains (Rdr) et Maurice Kakou Guikahue, secrétaire exécutif du PDCI-RDA, il semblerait que la guerre soit déclarée.

La boîte à pandore a été ouverte le 26 novembre dernier, lorsque dans une interview accordée au quotidien « Le Nouveau Réveil », Henri Konan Bédié, qualifiait de  «fait banal»,  un déjeuner entre son épouse Henriette Bédié et l’actuelle première dame Dominique Ouattara à Paris.

Il n’aura fallu attendre que quelques heures pour avoir une réaction de Kandia Camara, qui dans une interview au journal « Le Patriote »,  regrettait que le président Bédié ait tenu ces propos qui dévalorisent la femme », estimant que cette rencontre n’était pas « un fait banal».

Une réaction saisie par Maurice Kakou Guikahué, l’apôtre de Bédié, qui dans une interview le jeudi 6 décembre 2018, au quotidien Le Nouveau Réveil, invitait Mme Camara à se « référer à son dictionnaire pour savoir le sens du mot banal », car « elle ne peut se permettre de faire la morale au président Henri Konan Bédié quand il parle de son épouse ».

«Mme Kandia Camara, si je ne me trompe pas, dont l’âge serait inférieur au nombre d’années de mariage du couple Bédié, qui est de soixante (60) ans, ne peut pas se permettre de faire la morale au président Henri Konan Bédié quand il parle de son épouse. Madame Kandia Camara doit se référer à son dictionnaire, pour savoir le sens du mot banal », avait il indiqué.

Le vendredi 8 décembre, Kandia Camara ne manque pas de donner un « uppercut » à Guikahué.  En effet, profitant d’une cérémonie des femmes du mouvement « Sur les traces d’Houphouet-Boigny»,  la secrétaire du RDR a invité Guikahue au silence, surtout lorsqu’il n’a rien à dire.

« Quand vous lisez nos deux interviews dans les journaux, je ne vois pas où il m’a répondu. Je paraphrase Bomou Mamadou qui disait tout à l’heure, si ta parole n’est pas plus belle que le silence, tais-toi. C’est la raison pour laquelle je dis que quand tu n’as rien à dire, tais-toi. Le rôle d’un Secrétaire exécutif, c’est de rassembler sa base. C’est de chercher à agrandir la base de son parti », a-t-elle martelé.

Un  clash qui présage de l’atmosphère des élections présidentielles de 2020 ?  On ne saurait dire. Mais Maurice Kakou Guikahué gagnerait à faire profil bas et comme le dit la ministre, il est préférable qu’il garde le silence.

 

Fulbert Y.

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Burkina Faso/Législatives: le parti de Kaboré en tête

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti du président Roch Marc Christian Ka…