Accueil ÉCONOMIE Journées nationales promotionnelles des Pme :  Le ministre  Souleymane Diarassouba ouvre le bal

Journées nationales promotionnelles des Pme :  Le ministre  Souleymane Diarassouba ouvre le bal

0
0
46

C’est reparti pour les journées nationales promotionnelles des Pme et de l’artisanat (JNPPME-A 2018). Pendant trois  jours, les 24, 25 et  26 mai, plusieurs panels, ateliers  et expositions meubleront les rencontres de ces journées qui ont commencé depuis hier à l’espace Latrille Events des Deux plateaux. A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de ces journées, le Dr Joseph Boguifo, le président de la Fipme, a situé l’enjeu de cette 7e édition qui a pour thème « Sous traitance, Co-traitance et commande publique : quel impact  sur le développement des PME ivoiriennes et la création d’emplois ? ».

Il a indiqué que ces journées promotionnelles sont une opportunité pour les Pme afin qu’elles puissent apporter des solutions pragmatiques et durables aux problématiques qu’elles rencontrent. Toutefois, il recommande qu’à l’instar des autres journées les conclusions qui en découleront ne restent pas lettre morte. Il souhaite  par ailleurs qu’elle soit l’objet d’une attention particulière en vue de leur  mise  en œuvre prochaine. Sur la thématique abordée à cette édition, le Dr Boguifo a révélé que le Singapour et l’île Maurice  qui sont les deux pays invités partageront  leurs expériences de réussite. « Parler de sous traitance et de Co-traitance, c’est mettre le doigt sur un sujet de grande important pour  les Pme nationales, au regard des interpellations, des réactions et des intérêts des responsables de Pme qui veulent avoir une part active lors  des marchés publics lancés par l’Etat de Côte d’Ivoire(…)» a-t-il dit. A ces inquiétudes le ministre du  commerce, de l’artisanat et de la promotion des Pme, Souleymane Diarassouba, a assuré que le gouvernement reste attentif à ces préoccupations.

Il en veut pour preuve le décret n°2015-525 du 15 juillet 2015 portant Code des marchés, où  l’Etat s’est engagé à octroyer aux PME ivoiriennes jusqu’à 20% de parts des marchés publics. «Sur cet engagement, il convient d’indiquer que la part des marchés attribuée aux PME est passée de 10,3% à fin mars 2017 à 30,1% à la même période en 2018, soit une hausse de 19,8 points. Cette progression confirme la volonté du gouvernement d’améliorer l’accès des PME à la commande publique…», a dit le ministre. Puis le ministre a coupé le ruban marquant le début des JNPPME-A 20180.Faut-il le rappeler, une convention cadre de partenariat  qui vise à renforcer  la qualité des informations financières des Pme a été signée entre la fédération ivoirienne des Pme (Fipme) et l’ordre des experts comptables de Côte d’Ivoire représenté par son président Koné Drissa.

J.E.K

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par KALOU
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Le Botswana décriminalise l’homosexualité

C’était une décision très attendue : la Haute Cour du Botswana a ordonné l’abr…