Accueil POLITIQUE Jeannot AHOUSSOU-KOUADIO sort de son silence et appelle à l’apaisement et à la retenue

Jeannot AHOUSSOU-KOUADIO sort de son silence et appelle à l’apaisement et à la retenue

0
0
57

Dans un communiqué en date du 4 novembre 2020, dont nous avons reçu copie, M. Jeannot AHOUSSOU-KOUADIO, Sénateur de la Région du Bélier et Président du Sénat de Côte d’Ivoire, invite toutes les populations du Grand-Centre à l’apaisement et à la retenue.

Silencieux depuis trois mois suite à sa contamination du covid-19, M. Jeannot AHOUSSOU-KOUADIO est sorti de son silence pour s’exprimer sur la situation sociopolitique de la Côte d’Ivoire marquée par un bras de fer entre pouvoir et opposition tout le long du processus électoral de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Une situation qui a engendré des conflits intercommunautaires dans les villes de l’intérieur où allogènes et autochtones s’affrontent. Pour éviter que ce genre de conflit ne perdure et ne dégénère, le président du Sénat Ivoirien a invité les cadres et la population du Grand Centre « à l’apaisement et à la retenue », pour préserver la concorde et la cohésion sociale.
« J’exhorte vivement l’ensemble des responsables politiques locaux, les cadres et les mutuelles de développement à tout mettre en œuvre en vue de faire cesser les actes d’incivisme, les troubles de tous ordres et à s’engager sans réserve dans la résolution définitive de ces conflits », indique le communiqué.
Pour Jeannot AHOUSSOU-KOUADIO, le Grand Centre « ne peut se permettre de s’installer durablement dans un cycle de violences, sous peine de remettre en cause les acquis importants obtenus au cours de la dernière décennie », précise le communiqué, qui souligne par la suite que « la persistance de ces conflits est de nature à menacer les nombreux acquis socio-économiques de notre région et à affecter la cohésion et l’unité de ses filles et de ses fils ».
Tout en déplorant ces violences qui selon Jeannot AHOUSSOU-KOUADIO « ne se justifient nullement, en raison des liens étroits, fraternels et anciens unissant les populations de cette région, qui vivent en bonne intelligence depuis toujours », présente ses condoléances aux familles éplorées et formule des vœux de rétablissement aux blessés.

Pour rappel, la région du Grand Centre de la Côte d’Ivoire a été le théâtre de violent affrontements suite à l’appel à la désobéissance civile et au boycott actif lancé par l’opposition pour contester la candidature du président Alassane Ouattara et exiger la tenue d’élection libre et transparente. Ces affrontements qui se sont transformés en conflits intercommunautaires, comme cela a été le cas des villes de Daoukro, Yamoussoukro ont occasionné des pertes en vies humaines et des dégâts matériaux important.

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Réçu par la ministre Ly Ramata, Le Parlement des enfants  exprime sa gratitude au chef de l’Etat 

Au ministère de la Femme, de la Famille, et de l’Enfant, le parlement des enfants a exprim…