Accueil INTERNATIONAL ASIE Investissements : La Chine prête à accueillir toutes les entreprises étrangères

Investissements : La Chine prête à accueillir toutes les entreprises étrangères

0
0
25

Les portes de la  Chine sont grandement ouvertes à toutes les entreprises d’autres pays intéressées investir et à développer leurs activités dans ce pays.

L’assurance en a été donnée ce mercredi 5 aout 2020 Wang Wenbin, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Il a fait ces remarques lors d’un point de presse après que Joerg Wuttke, président de la Chambre de commerce de l’Union européenne (UE) en Chine, a exprimé mardi la confiance des entreprises européennes dans les perspectives de développement de la Chine.

“En tant que champion et défenseur d’une économie mondiale ouverte, la Chine maintient sa porte grande ouverte et s’engage depuis toujours à fournir un environnement commercial international axé sur le marché et basé sur le droit aux entreprises d’Europe et d’autres parties du monde”, a expliqué M. Wang.

En 2019, l’UE était le premier partenaire commercial de la Chine depuis 16 années consécutives, avec un volume total d’échanges dépassant 700 milliards de dollars pour la première fois l’année dernière, a-t-il indiqué.

Le diplomate a souligné que les entreprises d’Europe comme d’autres parties du monde étaient optimistes quant aux perspectives économiques et à l’amélioration de l’environnement commercial de la Chine.

La Chine accueillera comme toujours les investisseurs européens et les entreprises d’autres pays, continuera d’approfondir fermement les réformes et d’élargir l’ouverture et fournira plus d’opportunités de coopération et de dividendes de développement pour leurs activités en Chine, a noté M. Wang.

“Les entreprises étrangères, y compris européennes, ont fait partie de l’histoire du développement de la Chine, et nous pensons qu’elles continueront de faire partie du succès de l’histoire du développement et de la coopération gagnant-gagnant de la Chine”, a-t-il ajouté.

La Chine reste l’une des trois premières destinations pour 63% des entreprises interrogées dans une enquête menée cette année par la Chambre de commerce de l’Union européenne en Chine et le cabinet de conseil mondial Roland Berger.

Dans la foulée, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a appelé à la coopération plutôt qu’au découplage des liens sino-américains. Pour lui, les deux pays doivent cesser toutes tentatives de découplage et promouvoir leurs relations via la coopération, et assumer leurs responsabilités pour le monde, a-t-il déclaré ce mercredi dans une interview exclusive accordée à l’agence de presse Xinhua (Chine nouvelle).

« Si la coopération sino-américaine était injuste et manquait de réciprocité, comment a-t-elle pu durer pendant des décennies ? Comment les relations sino-américaines ont-elles pu atteindre la profondeur et l’ampleur d’aujourd’hui », s’est-il interrogé.

Le développement de la Chine et celui des Etats-Unis ne sont pas incompatibles et les deux pays n’ont pas à s’exclure l’un l’autre, mais peuvent s’appuyer sur la force l’un de l’autre pour réaliser le développement commun, d’après M. Wang.

Au moment où l’économie mondiale est durement frappée par le COVID-19, les deux plus grandes économies du monde, doivent rester attachés au principe d’égalité et de bénéfice mutuel, développer leurs relations par la coopération et non par le découplage, et assumer leurs responsabilités envers le monde, a ajouté M. Wang.

Nomel Essis

 

 

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ASIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Amaigri, Bohiri Michel révèle à ses fans le mal qui le ronge

La photo de Michel Bohiri, quelque peu amaigri, aux côtés d’Akissi Delta, pendant le…