Accueil POLITIQUE Interview / Yoboua Ceverin (Député-Maire et membre du BP du PDCI RDA): «Le débat sur le parti unifié n’est pas clos»

Interview / Yoboua Ceverin (Député-Maire et membre du BP du PDCI RDA): «Le débat sur le parti unifié n’est pas clos»

0
0
103

Plus connu dans le monde du sport, l’honorable Yoboua Kouabenan Ceverin, député d’Assuefry-Transua, maire d’Assuefry, Délégué PDCI-RDA de cette localité a décidé de mettre les pieds dans les plats dans le débat sur le parti unifié. Dans cet entretien, Yoboua Ceverin a décidé de casser la baraque et rejoint Adjoumani «Sur les traces d’Houphouët Bobigny».

Où vous situez-vous par rapport au débat sur le parti unifié qui semble plus que jamais diviser le PDCI-RDA ?

Dire que le PDCI-RDA est divisé est un peu trop fort en mon sens, je crois qu’il est plus juste de parler de divergence d’approche sur une question qui doit déterminer notre avenir commun. Le PDCI-RDA n’est pas divisé parce que tous, nous sommes d’accord pour aller au parti unifié. Il y a seulement que certains estiment qu’il faut régler la question de l’alternance d’abord. Sinon fondamentalement le PDCI-RDA n’est pas divisé. Pour revenir à votre question, moi, je me situe dans le camp de ceux qui sont favorables au parti unifié et j’adhère pleinement au mouvement « SUR LES TRACES D’HOUPHOUET-BOIGNY » qui vient d’être lancé par le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani.

Parce que c’est votre frère ?

Ce n’est pas une question de parenté mais de conviction. Je suis Délégué départemental PDCI, je suis Député, je suis Maire et nous avons la chance d’être en contact permanent avec la base de notre parti.Nous aspirons tous à des lendemains qui chantent pour le PDCI-RDA, mais seul le PDCI-RDA ne peut pas atteindre cet objectif. Il faut nous mettre ensemble pour gagner. C’est un militant qui a l’expérience du terrain qui parle.J’entends des gens faire beaucoup de discours et intervenir dans la presse, des gens qui n’ont aucune légitimité, qui n’ont aucun suffrage dire que le PDCI-RDA peut faire sans le RHDP. On tient des discours de défiance, au lieu de rassembler, on attaque les autres qui prennent des initiatives. Ce n’est pas bon et il faut que cela s’arrête. J’écoute le Ministre Adjoumani qui parle de paix, de cohésion, du Président Félix Houphouët-Boigny et des valeurs de tolérance, d’ouverture et de justice qu’il a incarnées. Mais des gens s’obstinent à dire qu’il veut casser le PDCI-RDA. Qu’a-t-il dit ou fait qui pourrait dire qu’il veut diviser le PDCI-RDA ? Le Ministre Adjoumani aurait dû se mettre sur les traces de qui pour que l’on comprenne que c’est le PDCI-RDA qu’il veut servir comme il l’a toujours fait.

Vous avez l’impression que c’est plutôt le Ministre Adjoumani qu’on veut casser ?

Absolument ! Mais je tiens à dire que nous ne permettrons pas cela. Ce mouvement n’est pas une affaire du Ministre Adjoumani. Nous sommes de tout cœur engagé avec lui. Personnellement, j’y suis engagé à 200% et nous allons investir le terrain pour parler à nos militants. Parce que si nous voulons remporter les élections en 2020, il faut se mettre ensemble, c’est un impératif. Il ne faut pas induire le Président Henri Konan Bédié notre papa, en erreur.Parmi les gens qui insultent Adjoumani, qui est plus PDCI qu’Adjoumani ? Qui aime le Président Henri Konan Bédié plus qu’Adjoumani ?Personnellement, c’est le Ministre Adjoumani qui m’a fait rencontrer le Président Henri Konan Bédié pour la première fois. Et je note que son admiration pour le Président Henri Konan Bédié n’a jamais varié dans son discours.Sous la transition militaire après le coup d’Etat, nous avons tous été témoins des risques qu’il a pris pour que le pont entre le président du PDCI-RDA et ses militants ne s’effondre pas. Sous le régime de M. Gbagbo, alors qu’il était ministre, il a continué à défendre le Président Henri Konan Bédié et le PDCI-RDA. Au point où il a été sorti du Gouvernement et traduit en justice par M. Gbagbo.

Le Ministre Adjoumani est un militant modèle, un grand serviteur du PDCI-RDA qui a fait toutes ses classes au sein du parti depuis le MEECI jusqu’à ce jour. Il faut avoir du respect pour un tel Monsieur et ce n’est pas lui qui va casser le PDCI-RDA.

Vous êtes en colère ?

Non point du tout ! Je pense qu’il faut se dire certaines vérités, il faut recentrer le débat.Au PDCI-RDA, il y a des discours qui nous fatiguent. Des gens pensent qu’ils sont PDCI-RDA ou qu’ils aiment Bédié plus que d’autres. Pour un oui ou pour un non, on vous diabolise sans regarder votre parcours, ce que vous avez donné au PDCI-RDA.

Certains arrivent aux réunions avec de grosses cylindrées mais après les réunions, ils s’enferment chez eux, ils n’ouvrent leurs portes à aucun militant.

Le Bureau Politique du PDCI-RDA a clos le débat sur le parti unifié selon certains qui estiment que ce débat est derrière eux

Non ! Relisez bien les conclusions de cette réunion. Le Bureau Politique n’a pas clos le débat sur le parti unifié. Ce n’est pas juste de dire que ce débat est derrière nous parce que moi je pense qu’il est plutôt devant nous.Je voudrais féliciter le Ministre Adjoumani puisque le mouvement qu’il vient de mettre à notre disposition va nous permettre de remettre les pendules à l’heure dans un débat qui a été longtemps biaisé. Notre véritable souci en prenant fait et cause pour lui, en le soutenant, ce n’est point pour constituer une fronde contre le PDCI-RDA ou le Président Henri Konan Bédié. C’est pour aider à réconcilier les militants du PDCI-RDA. Ne faisons pas comme l’autruche, regardons la vérité en face, le PDCI-RDA a besoin du dialogue mais d’un dialogue apaisé pour emprunter une expression chère à notre Président Bédié.

 

Entretien réalisé par KB

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Présidentielle en Côte d’Ivoire : 3 084 288 cartes électeur retirées du 14 au 25 octobre 2020

Au terme de la période de distribution des  cartes d’électeur (14 au 25 octobre 2020) 3 08…