Accueil SANTÉ (Interview) Dr AFIF Ghassani, médecin Ivoiro-Français à l’Hôpital de Mulhouse: “La Chloroquine ça marche chez certaines personnes et chez d’autres non”

(Interview) Dr AFIF Ghassani, médecin Ivoiro-Français à l’Hôpital de Mulhouse: “La Chloroquine ça marche chez certaines personnes et chez d’autres non”

0
0
384

Dans une interview qu’il a accordé aux journalistes ivoiriens, Dr AFIF Ghassani, Ivoirien, 38 ans, Chirurgien, Chef du service de Chirurgie Vasculaire à l’Hôpital de Mulhouse en France, explique pourquoi il faut absolument respecter les consignes édictées par le gouvernement ivoirien!

Comment la ville de Mulhouse s’est retrouvée prise à la gorge par le Coronavirus?

La ville a été frappée en premier lieu par cette épidémie parce qu’il y a eu un rassemblement de pèlerins évangélistes, près de 2500 personnes présentent sur la ville fin février début mars.
Au cours de ce pèlerinage ces personnes se sont côtoyées pendant trois jours provoquant ainsi une contamination massive qui a fait flambée le nombre de personnes contaminées.

Comment la riposte s’est organisée aussi bien par les autorités publiques que par les médecins?

A L’hôpital de Mulhouse ça été très frappant au début, avec les personnes arrivant à notre niveau avec les même symptômes. On revoyait tout ce qui se passait en Chine et en Italie, on ne croyait pas que cela pouvait arriver en France.
Malheureusement debut mars, les capacités de notre hôpital était tout de suite saturées avec l’afflux massif de patients atteints du Coronavirus.
Pour être franc, on a été dépassé par l’arrivée de ces patients parce que nous n’avions pas l’habitude de recevoir autant de patients souffrant de difficultés respiratoires, manquant d’oxygène. D’où la gravité des symptômes. Très vite nous avons déprogrammé toutes les interventions qui n’étaient pas urgentes et stoppé toutes les consultations de toutes les spécialités médicales pour nous concentrer sur un seul objectif, la lutte contre le CoronaVirus.
Au niveau des autorités publiques, on ne croyait vraiment pas à ce qui arrivait. Donc le confinement qui a été pris ailleurs a tardé à venir. Ce n’est que vers la mi-mars qu’il a commencé à venir avant ça, tout le monde vaquait à ses occupations donc le virus à continuer à se propager de façon massive.
Ce qui fait qu’aujourd’hui tout le territoire français est contaminé, on le voit à travers les médias en France. C’est donc une véritable pandémie qui malheureusement touche le territoire africain maintenant.

Es ce qu’on peut dire que le personnel médical contaminé a contribué à propager coronavirus au sein de l’équipe médicale et des Ephad ?

Oui. Ce virus peut être présent chez tout le monde ou être asymptomatique c’est à dire ne présenter aucun symptôme. Les enfants sont dans la plupart des cas des porteurs saints c’est-à-dire qu’ils peuvent porter le virus en eux mais sans exprimer de symptômes, ni de fièvre. La maladie en elle-même est une maladie nosocomiale c’est-à-dire qu’elle est transmissible à l’hôpital à travers les soignants donc les personnes des Ephad ont pu contaminer des résidents et des médecins ont pu contaminer certains patients au début.
Il faut savoir qu’actuellement dès que nous avons un signe d’alerte chez un médecin, un infirmier ou un aide-soignant, il est tout de suite mis à l’écart pour éviter de contaminer d’autres personnes

La proposition de Dr Mira de tester des vaccins contre le Covid 19 en Afrique a créé une grosse polémique. Quel est votre avis sur la question ?

Etant née en Côte d’Ivoire, ayant de la famille et étant attaché à l’Afrique, je trouve ses propos très déplacés, racistes, on peut lui trouver tous les qualificatifs. Faire ce genre d’expérimentation sur la population en Afrique je trouve ça inadmissible. Mais je précise qu’il faut rester concentré sur le débat sur la lutte contre l’épidémie et éviter toutes les polémiques futiles qui n’aident pas le continent, il faut rester concentré sur la lutte contre cette infection virale.

Y a-t-il un risque pour les prostituées, les coiffeurs, tresseuses et travailleur de pressing de contracter la maladie, vu qu’il n’y a pas moyen de respecter la distanciation d’un mètre ou du fait du lavage d’habits susceptibles d’avoir été contaminés ?

Oui il y a un risque parce que ce sont des métiers où la proximité est importante. On sait qu’en Afrique les mesures d’isolement sont difficiles à appliquer avec des personnes qui doivent travailler au jour le jour pour se nourrir.
Ce que je peux dire c’est de respecter la distance d’un mètre si possible avec le port de gants et de masques, même si les masques coutent chères on peut le fabriquer soi-même comme en Asie, en Corée du Sud. Eviter surtout les contacts rapprochés. Concernant les prostituées c’est un autre débat mais j’avoue qu’il est très difficile d’être distant (rire).

Est-ce qu’il est possible qu’un virus soit plus dangereux dans un espace naturel plus que dans un autre? Autrement dit, est-ce que naturellement, des régions de la terre sont plus favorables à des virus que d’autres ?
Ce virus a montré sa rapide propagation. Cette question est relative au débat qui épargnait l’Afrique de la contagion à cause du climat chaud empêchant le virus Covid-19 de se développer parce qu’il serait un virus divers comme celui de la grippe et se propage dans les zones froides.

Je peux vous dire que c’est faux. Vous avez vu par vous-même la présence du virus en Afrique, en Amérique Latine, où il faut aussi chaud qu’en Afrique. Il est présent au Brésil, même aux Antilles où mon frère exerce en tant que médecin, il me dit qu’il y a déjà une dizaine de morts, et la température locale est quasiment la même qu’en Côte d’Ivoire, en Afrique. Il faut sensibiliser là-dessus il se propage dans les zones chaudes. Pour l’instant on ne connait tout sur ce virus mais il est très contagieux et virulent.
Quand une personne à la grippe simple elle contamine une seule personne mais quand elle atteint du Covid 19 elle contamine 6 personnes. Ces chiffres nous montrent l’étendue de la propagation de ce virus qui peut avoir dans les milieux naturels et sa vitesse de propagation fulgurante. C’est vraiment inédit.

Est-ce que vous envisagez de travailler avec les chercheurs africains qui proposent des solutions endogènes. Que pensez-vous du protocole de Ouaga ?

Mon rêve c’est de travailler avec toute l’Afrique en particulier avec mon pays la Côte d’Ivoire. Mon heure est venue de rendre service à mon pays j’espère retourner au pays apporter mon expertise pour être modeste. Seul je ne peux apporter une réponse à ce problème il faut être plusieurs.
Nous ne sommes qu’au début de cette infection et malheureusement il y aura d’autres infections qui peuvent être plus graves qui arriveront, peut-être pas tout de suite, mais il faut déjà se préparer. Je ne connais pas le protocole de Ouaga, désolé il faudra me le dire. Les solutions endogènes en Afrique, il n’y a pas qu’une seule médecine, la médecine traditionnelle marche, la médecine chinoise aussi. Toutes ses médecines doivent être complémentaires.

Vous êtes très attaché à la Côte d’Ivoire donc je présuppose que vous avez un regard sur ce qui se passe. Alors comment appréciez-vous l’organisation de la riposte contre le Covid 19 par les autorités ivoiriennes?

Mon attachement pour la Côte d’Ivoire est inné. Je suis ivoirien ma femme aussi, je vis ici avec mes deux enfants. J’ai été agréablement surpris des mesures prises par le gouvernement ivoirien avec la fermeture des frontières et le confinement même s’il est difficile à appliquer. Ces mesures ont été importantes et sont à féliciter car elles ont empêché les expatriés des zones contaminées de ramener la maladie en Côte d’Ivoire. Ce virus se propage très vite. Il faut faire passer des messages de préventions à la Côte d’ivoire parce que c’est pas la chloroquine seule qui peut résoudre ce problème mais les mesures d’hygiènes, de prévention et de distanciation qui permettront de juguler la pandémie en Afrique.

Selon vous, le monde dispose de combien de temps pour contenir cette maladie ?

La maladie s’est déjà propagée cela est visible partout dans le monde, le but c’est de limiter le nombre de morts et la propagation du virus. En Italie 15.000 morts, en chine 3.000 morts sous réserve de chiffres. En Afrique on connait les structures sanitaires qui ont peu de ressources et dépourvues de capacités d’hospitalisation. Pour éviter les catastrophes et drames, il faut sensibiliser les populations sur les mesures barrières. Restreindre le cercle familial à très peu de personnes pour éviter la propagation du virus.

Si une personne utilise le gel et touche à l’eau une dizaine de minutes après, est ce que le gel a toujours des effets sur lui?

Le gel Hydro alcoolique a un effet instantané c’est-à-dire vous tuez la bactérie instantanément au moment où vous nettoyez vos mains avec le gel. Il n’y a donc pas de contamination dans l’eau. Ce virus ne se propage pas dans l’eau comme le choleras ou d’autres virus.

Est-il indispensable de porter des masques ? Des gants ?

La meilleure façon de se protéger actuellement c’est de porter des masques et des gants. Je sais qu’en Afrique ce n’est pas évident pour tout le monde mais il faut respecter les mesures barrières pour éviter la contamination. Les masques sont une barrière de protection. On peut confectionner plusieurs façons de masques. Il faut cependant faire attention à son utilisation, il ne faut pas qu’il serve de mouchoir à la fin sinon vous rapporter le virus à la bouche. Il faut surtout respecter, encore une fois, les mesures barrières du gouvernement.

Pourquoi dit-on qu’en Côte d’Ivoire il n’y a que la forme légère du corona virus ? Qu’est-ce que devons-nous comprendre ?

Je ne pense qu’il y’a des formes légères. Je pense qu’il y a des formes graves probablement qui décèdent à la maison mais je ne dis pas qu’il y a des morts partout.
Dans la proportion des malades qui décèdent 90% est âgée de 70 ans et 2/3 des patients sont obèses. Ce qui peut protéger l’Afrique c’est sa population jeune et le fait qu’il y ait moins de personnes en surcharge pondérale par rapport à certains pays.
A la fin du mois d’avril, le nombre de morts va exploser aux USA, par ce qu’il y a de nombreuses personnes obèses.

Il se dit que des groupes sanguins par exemple le groupe sanguin o qui serait immunisé, pouvez-vous nous éclairer ?

Il n’y a pas véritablement de groupe protégé parce que les groupes sanguins que vous citez sont décédés ici dans notre hôpital. Ça n’épargne malheureusement personne. Il y a de tout âge, il y a des jeunes qui décèdent.
Il faut vraiment insister sur les mesures barrières qui peuvent sauver l’Afrique et la Côte d’ivoire.

Vous confirmez que les Asthmatiques sont comptés parmi les plus vulnérables?

Toute personne qui a une pathologie respiratoire est plus vulnérable puisque le virus, passé à travers le visage, ira immédiatement au niveau des poumons et va commencer à détruire les cellules pulmonaires donc l’asthmatique aura plus de difficultés à résister à ce virus.

Les personnes qui ont des maladies cardiovasculaires sont-elles des foyers exposés au coronavirus ?

Oui les personnes diabétiques qui ont des atteintes cardiovasculaires sont exposées à cette infection à coronavirus puisque ce sont des personnes qui sont plus fragiles que les autres.

Les nouvelles techniques de chirurgie mini invasive que vous pratiquez sur les patients sont-elles utilisées dans le traitement d’un malade atteint du coronavirus ? Comment ?

On a remarqué que les personnes faisant une infection à coronavirus développaient beaucoup de caillots au niveau des veines et des artères. J’en ai opérées par des chirurgies mini invasives. Oui cette chirurgie à une place et peut se faire en Côte d’Ivoire. Il y a le plateau technique qui existe.

Comment optimiser son immunité ? Quels conseils pour notre alimentation ?

C’est une très bonne question. Les personnes qui sont épuisées, fatiguées ou manque de sommeil sont plus sensibles au virus parce que les défenses immunitaires sont plus basses. Pour optimiser son immunité il faut donc avoir une bonne hygiène de vie, une alimentation saine et éviter tout ce qui est sucré qui favorise le diabète baissant ainsi les défenses immunitaires.
Je vous conseille personnellement de prendre la vitamine C pour bous booster un tout petit peu et de dormir tôt.

Vous confirmez que dans des hôpitaux en occident, les patients jeunes sont privilégiés au détriment des plus âgés à cause du débordement ?

Au début quand nous avons connu le débordement nous avons envoyé des malades dans certains pays pour avoir de l’espace. C’est sûr qu’une personne qui a 85 ans qui arrive avec des troubles respiratoires on va certainement se poser des questions avant de le réanimer. Si on a plusieurs personnes qui sont plus jeunes que lui parce qu’a cet âge les chances de survie une fois dans le coma sont très faibles.
Nous avons donc limité les soins à ce niveau pour les aider à partir dignement.

Docteur que pensez-vous des plantes médicinales. Et ces recettes de nos grands-mères. Feuille de Nim…quinquelibat ?

Elles ont un rôle à jouer parce que tous les médicaments conseillés viennent des plantes. Je n’ai pas l’expérience des plantes en Afrique pour dire quelle plante est meilleure que l’autre. Cependant, il faut faire attention avec la surdose.

Quelle est la différence entre la chloroquine, l’hydrochloroquine, la nivaquine et le quinimax tous des anti palu ?

Moi je traite des patients avec la Chloroquine ça marche chez certaines personnes et chez d’autres non. Il faut sensibiliser les personnes sur la prise de tous ses médicaments qui ne se prennent pas à souhait mais rentre dans un protocole.

La Côte d’ivoire a décidé de ne pas communiquer les identités et les adresses des personnes infectées. Est-ce que cela n’aide pas à la propagation du coronavirus ?

Une personne contaminée ne doit pas être un paria, ni un pestiféré. Normalement 90% des personnes atteintes guérissent s’ils n’ont pas d’antécédents. Vous pouvez avoir le virus et ne faire aucun signe.
Pour dire qu’une personne est infectée il faut faire le test et être sûr à 100%. Nous avons 30% des tests actuellement qui sont faux négatifs. Nous attendons de nouveaux pour vérifier la sérologie.

Apres Coronavirus es ce que la formation des médecins et la gestion de l’Hopital ne doivent être mis à plat ?

Il doit y avoir un avant et un après Covid. Nous devons tirer des leçons concernant la gestion de cette crise. Il faut que le système de santé soit suffisamment doté et les médecins suffisamment formés pour faire face à d’autres infections qui pourraient être plus graves que celles -ci. Il faut mettre de l’efficacité au service des populations parce que la santé n’a pas de prix.
On a vu cette pandémie toucher tout le monde de différentes classes sociales. L’autre gravité de cette pandémie c’est que les personnes décèdent dans l’anonymat total sans voir leur famille. C’est vraiment le plus difficile pour le personnel médical et les malades.

Une personne atteinte du coronavirus peut-elle montrer les signes au-delà des 14 jours recommandés ?

Très bonne question. Des personnes peuvent présenter des signes après les 14 jours de contact, cela est très courant.

Comment l’Europe s’est-elle retrouvée ainsi démunie, surprise, dépassée devant la pandémie?

Toute l’Europe s’est retrouvée surprise et démunie parce qu’elle voyait ce qui se passait en Chine et se disait que la Chine étant trop loin de l’Europe. Mais en regardant de près en Chine, les choses ont dû être plus graves que ce qui est déclaré. Aujourd’hui nous sommes à plus de 6000 morts et 6000 patients dans le coma qui ont besoin d’une assistance respiratoire. Ça fait beaucoup et on n’en a pas fini.

Dr, quelqu’un qui a été guéri du COVID-19 peut-on dire qu’il est immunisé contre?

Pour l’instant, on peut le dire. Mais comme le virus de la grippe il peut muter c’est à dire l’année prochaine faire un autre type. Il faut donc se préparer à ça parce que nous ne savons pas comment ce virus va muter dans les prochaines années.

Docteur, est-ce qu’il est déconseillé de boire la boisson glacée ?

Non il n’est pas déconseillé de boire des boissons glacées. Aucune preuve n’existe démontrant que la consommation de boisson glacée va fragiliser votre système immunitaire et vous rendre malade, il n’y a aucun lien.

Docteur, avant de parler de votre rapport à la Côte d’Ivoire, à l’Afrique, quelle est aujourd’hui l’état des lieux à Mulhouse?

Notre ville a été frappée en premier dans la France. On constate depuis le jeudi 2 avril 2020, une diminution du nombre d’arrivés aux urgences.
Nous avons aujourd’hui 60 malades dans le coma artificiel qui ont besoin d’assistance respiratoire. La population respecte le confinement ayant vu le nombre de morts qui fait vraiment peur.
Nous avons même deux collègues dans le coma. On se dit c’est vraiment un drame qui peut détruire une famille.

La France est-elle en passe de gagner la guerre? Avec quels moyens? Avec quels hommes?

On gagnera à cours sûr cette guerre mais au prix d’un sacrifice humain lourd et une souffrance du personnel soignant très importante. Les infirmiers vivent très mal cette situation avec les malades qui meurt sans assistance de leur famille.

Docteur, Certains chercheurs pensent à avoir recours à des personnes immunisées au COVID pour aider à guérir des malades. Comment est-ce possible?

Ils essaient de retrouver les anticorps dans le sang des patients qui ont été guéris, qui va les aider à fabriquer les vaccins. Tous les chercheurs dans le monde travaillent d’arrache-pied pour voir comment les personnes en sont guéries et se sont adaptées, c’est le principe du vaccin.

Docteur, ne pensez-vous pas que si la Côte d’ivoire avait vite fermé ses frontières on n’aurait pas eu de cas?

Il est illusoire et utopique de penser que fermer les frontières aurait évité des cas en Côte d’Ivoire. Tous les pays sont touchés même ceux qui ont pris les mesures les plus drastiques sont touchées. Il faudra maintenant passer au-delà de ça, j’espère que la résistance en Afrique aura une immunité plus forte qu’en Europe. Mais il faut encore une fois respecter les mesures barrières.

Docteur, pendant la préparation de ces échanges, vous m’avez dit « Paris va rentrer dans le dur »! C’est glaçant! Vous prévoyez des jours sombres à Paris? En France? Comment expliquer cette prévision pessimiste?

Paris a deux grands aéroports avec des centaines de milliers de passagers par jour notamment des vols qui viennent des zones infectées ce qui nous faire dire que ça va être à grande échelle. Mulhouse a servi de cobaye pour la France et le reste de la France a commencé à se préparer mais Paris n’a pas eu le temps de le faire. On s’attend autour 10.000 mille morts à la fin de la crise ce qui est énorme.

De votre position, de votre expérience, vous avez l’impression que l’Afrique gère bien la crise? Les réponses actuelles sont bonnes?

En Afrique il y a plusieurs pays on ne peut pas généraliser à tout un continent. Je pense que la Cote d’Ivoire a très vite réagir en voyant les choses autour avec la fermeture des frontières. De mon regard extérieur et de ce que je lis, la Côte d’Ivoire a bien géré.

Dr, les fumeurs et ceux qui consomment l’alcool sont-ils plus exposés à la maladie à coronavirus ?

C’est sûr qu’une personne qui fume peut être plus sensible parce que le poumon est déjà fragiliser par la fumée qui vient dans les poumons du fait de la cigarette. Au niveau de l’alcool tout dépend de la quantité que l’on boit. L’alcool abaisse les défenses immunitaires mais si c’est de temps en temps que l’on consomme une bière ce n’est pas ça qui va faire rentrer le Corona dans le corps.

Vous avez déjà participé à une action humanitaire en Côte d’Ivoire, vous avez opéré à l’institut de cardiologie. Vous avez des rapports et des échanges avec vos collègues ivoiriens. La Côte d’Ivoire selon vous, a les plateaux nécessaires pour faire face?

J’ai participé à l’émission humanitaire au mois de mai 2019. Nous avons réalisé des interventions à l’institut de cardiologie qui n’ont jamais été faites en Afrique à part l’Afrique du Sud et le Maroc. Nous avons soigné 6 personnes qui étaient condamnées à mourir, je les ai réalisées avec l’aide de mes collègues de l’Institut de cardiologie. Je l’ai fait pour montrer que c’était possible en Côte d’Ivoire. On n’a pas besoin de prendre forcement l’avion pour aller en France pour se faire soigner.

Vous aviez confiance en la capacité de vos confrères ivoiriens? Vous leur passez des messages, vous échangez?

Oui j’ai confiance à la capacité des médecins du pays. Je suis prêt à échanger avec certains médecins. J’ai déjà pris attache avec quelques-uns par rapport la prise en charge des patients atteints de covid 19.

Quelle doit être la priorité? La recherche sans fin de vaccins et médicaments ou la formation de médecin ?

La priorité c’est surtout d’éviter la propagation et dissémination du virus en utilisant les mesures barrières. La recherche d’un vaccin et la formation d’un médecin vont ensemble dans la prise en charge de cette maladie.

Docteur, à quoi vous consacrez vos journées une fois à l’hôpital? Comment ça se passe concrètement?

Dès l’arrivée on aide aux urgences si on peut. On aide en réanimation parce que les malades qui sont dans le coma en ventilation avec une machine on n’est obligé de les mettre sur le ventre donc il faut aider à les retourner ils y a d’autres qui sont lourds et gérer aussi les urgences vasculaires.
Le soir on est d’astreinte. On est juste à côté de nos téléphones s’il y a une urgence on part.

Est-ce que les personnes vulnérables (diabétiques, hypertendues….) Doivent être totalement confinées ?

Si elles peuvent être totalement confinées, rester à la maison c’est l’idéal. Cela dépend effectivement des moyens de chacun sinon le mieux c’est de rester à la maison.

Hormis les mesures de prévention à la maladie, vous qui êtes médecin quel plus pouvez-vous apporter comme conseils ou suggestions ?

Le plus ce sont les mesures barrières, éviter d’amener les enfants chez les personnes plus âgées car ils peuvent les contaminer, se laver régulièrement les mains, garder les distances, limiter les déplacements au minimum.

Docteur, le vrai problème en Afrique, les conditions difficiles de vie. Les mesures imposées par le Coronavirus plombent les activités et la vie économique. C’est un gros risque humanitaire pour les populations de tenir…

Le risque économique est effectivement présent en Côte d’Ivoire si on doit faire un confinement strict on risque de faire mourir les gens de faim. Il faut une aide mais surtout développer l’esprit de solidarité et de famille.

Le nom de la maladie à coronavirus est la musique du siècle que doit-on retenir du virus?

C’est un virus dangereux contagieux qui décime les populations. Ce virus ne connais ni couleur ni race, les personnes peuvent en être frappées et décédées brutalement. Ce n’est pas une simple grippe.

Quelle est sa durée de vie sur les différents supports et surfaces ?

Il dure 4 heures dans l’air et jusqu’à trois jours sur certaines surfaces. Donc respectons les mesures barrières chacun peut nettoyer chez lui avec l’eau de javel sur les poignets et le sol.

Vous avez particulièrement insisté sur la prévention. Beaucoup ici ne croient pas justement en l’existence de cette maladie!

Ceux qui ne croient pas à la maladie devront venir à Mulhouse voir les corps à la morgue et qu’ils demandent aux Chinois et aux Italiens si c’est une blague.

Quel est votre état d’esprit aujourd’hui face à tous ces morts que vous voyez au quotidien ?

On garde la tête haute, on essaie de faire face à cette grave crise sanitaire en France et nous faisons tout pour soulager les patients. On est concentré dans cette lutte en espérant que ce cauchemar se termine au plus vite.

Dans quel état se trouvent vos rapports intimes avec votre épouse ?

On vit presque normalement et je prends beaucoup de précautions, je me nettoie parfaitement. Je fais attention. Je me dis si j’ai des moindres symptômes je trouverais une place à l’hôpital pour me confiner. La vie doit continuer.

Comment s’occupe-t-on des personnes en quarantaine, coté soins je veux dire .

Les personnes en quarantaine sont chez elles et prennent les médicaments par le bien de leurs parents et il y a d’autres qui sont à l’hôpital sous oxygènes nous prenons soins d’eux en prenant toutes précautions sanitaires requises.

Selon vous combien de temps faut-il pour vaincre le Coronavirus ?

Tout dépend de la région où on se situe. Dans l’est de la France où je me trouve c’est certain qu’on va descendre plus rapidement que le reste de la France. Le confinement sera levé de façon progressive mais on ne pourra pas faire du jour au lendemain tout ce qu’on faisait avant la crise. Et si certains pays n’ont pas encore vaincu la maladie c’est clair que les frontières resteront fermées.

Apparemment nous allons toujours vivre avec les virus. Les virus sont toujours en avance sur les vaccins et les médicaments. Des lors es ce que il ne faut pas donner la priorité à la formation des médecins et à la construction des infrastructures?

On n’est mieux servi que par soi-même, il va falloir envisager en Côte d’Ivoire et en Afrique une formation poussée des médecins, des infirmières etc. Insister sur l’apprentissage. Avant d’être une grande nation économique il faut être une grande nation académique et intellectuelle. Il faut mettre l’accent sur la pédagogie qui commence par l’enfant.

Quel type de Communication pour faire prendre conscience aux populations de la réalité de la maladie?

Déjà éviter surtout tout ce qui est fake news, c’est ça qui fait douter la population sur la véracité de la maladie. Il faut faire prendre conscience aux populations avec surtout le nombre de morts en Italie où nous sommes à plus de 16.000 morts. Vous imaginez un peu !

Vous êtes bien connecté sur la Côte d’Ivoire, quel sont les médias que vous connaissez, et vos principales sources d’information sur la CI et l’Afrique.

J’ai ma famille qui me renseigne sur la situation et je suis un peu les médias en ligne et surtout ma passion pour l’Afrique, j’ai des amis médecins en Afrique. La Côte d’Ivoire me tient à cœur, j’y vais régulièrement, j’attends juste la fin de la crise pour aller me reposer au pays et apporter mon expertise.

Interview réalisée par le Groupe WhatsApp des journalistes de Côte d’Ivoire dénommé CONFRÈRES JOURNALISTES.

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SANTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire/Covid19 : 79 nouveaux cas enregistrés

79  nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés ce mardi sur 1 729 échantillons prélevés …