Accueil ÉCONOMIE Infrastructures routières: Amadou Gon Coulibaly a lancé, hier, les travaux du 4e pont

Infrastructures routières: Amadou Gon Coulibaly a lancé, hier, les travaux du 4e pont

0
0
78

Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly a procédé, hier à Attécoubé, au lancement des travaux du 4e pont. D’un coût global de 142 milliards de FCFA, il devra être livré en Août 2020.

C’est une bonne nouvelle pour les populations abidjanaises en général et celles du Plateau et de Yopougon en particulier. Le projet de construction du 4e pont tant souhaité est en passe de devenir une réalité. Hier à «Santé village» à Attécoubé, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly a procédé au lancement des travaux de construction de cette infrastructure. Inscrit dans le Plan national de développement (PND) 2016-2020 par le gouvernement, cet ouvrage devra améliorer de façon conséquente la fluidité du trafic et donner une alternative aux usagers de l’autoroute entre Yopougon, Attécoubé et Adjamé. D’un coût global de 142 milliards de FCFA, ce projet est cofinancé par l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque africaine de développement (BAD) à travers un prêt.

Selon le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, qui a présidé la cérémonie de lancement des travaux, la construction de cet ouvrage est la matérialisation de la volonté affichée du chef de l’Etat, Alassane Ouattara de parfaire les infrastructures de la Côte d’Ivoire, qui constituent l’une des clés essentielles du développement d’un pays. Mais au-delà de cette volonté du président de la République, la construction de ce pont, a dit le chef du gouvernement, est de décongestionner l’unique voie d’accès à Yopougon. «Ce pont permettra de relier la commune du Plateau, centre des affaires et de Yopougon, commune la plus peuplée du pays avec une population de plus d’un million d’habitants en traversant celle d’Adjamé et d’Attécoubé. Il convient de souligner que l’autoroute du Nord construite en 1978 est aujourd’hui l’une des voies les plus utilisées de la ville d’Abidjan avec un trafic d’environ 130. 000 véhicules/jour au niveau de la traversée du carrefour», a-t-il justifié. Et d’ajouter : « C’est pourquoi, la réalisation de ce pont contribuera sans nul doute à décongestionner cette unique voie d’accès à Yopougon connue pour ces congestions à toute heure de la journée et ces corolaires d’accidents».

Convaincu de ce que ce pont constitue une réponse appropriée à la problématique de la fluidité du trafic au niveau d’Abidjan, le Premier ministre a tenu à remercier le président de la République, Alassane Ouattara qui en 10 ans est en train de réaliser ce que la Côte d’Ivoire a réalisé comme construction de ponts en 57 ans. «La construction des deux premiers ponts, à savoir le pont Félix Houphouët-Boigny et le pont Général de Gaulle remonte respectivement en 1957 et en 1967. Avec l’ambition affichée de son excellence monsieur le président de la République de la Côte d’Ivoire a inauguré son 3e pont en 2014 et est en train de construire son 4e pont aujourd’hui. Cela veut dire qu’en 57 ans, nous avons eu deux ponts. Et en dix ans, le président Alassane Ouattara est en train de réaliser ce que nous avons fait en 57 ans. Quelle performance !», a-t-il fait savoir. Aussi, dans l’accélération des infrastructures routières, a promis le chef du gouvernement, le vent de modernisation, soufflera très bientôt du côté du «carrefour Akwaba à Port-Bouët, des principaux carrefours du boulevard François Mitterrand, au niveau des carrefours de l’école de police, de la Riviera 3 et de la Palmeraie » avec la construction d’échangeurs.

Outre ces importants chantiers, il a énuméré les nombreuses actions que compte poser le gouvernement au plan social dans les prochains mois notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé. « Nous continuons à investir dans le domaine de la santé et de l’éducation. Et j’ai le plaisir de vous annoncer qu’en septembre prochain les travaux de l’université de San Pedro seront également lancés. J’ai également le plaisir de vous annoncer que l’université de Bondoukou sera lancée cette année. En plus de ces investissements, des milliers de classes sont construites (…) je vous le dire également, au plan social, des filets sociaux qui permettent de donner 36.000 FCFA par trimestre aux plus défavorisés de notre pays est en cours avec un budget de 50 milliards de FCFA », a-t-il annoncé. Avant de préciser que ces actions énumérées montrent que le président Alassane Ouattara a « réussi à reconstituer la gestion économique efficace, les infrastructures, le social, la compétitivité de l’économie, la création de richesse et le redéploiement du secteur privé». Par ailleurs, réaffirmant la volonté du gouvernement à améliorer constamment les conditions de vie des populations, il les a invitées à ne se « laisser donc pas abuser par ceux qui vous disent qu’on ne mange pas le goudron, on ne mange pas le béton ».

Car poursuit-il, le béton permet de créer des richesses pour tous les Ivoiriens. «Pour que ces projets aboutissent, il nous faudra tous que nous œuvrons ensemble à la préservation de climat de paix et de sécurité qui rassure les investisseurs économiques et favorise la sérénité de nos concitoyens », a-t-il poursuivi. Aux acteurs impliqués dans la réalisation de l’ouvrage, il leur a exprimé tous ses encouragements et les a invités par la même occasion à une plus grande implication dans l’exécution de leur mission. «Le chef de l’Etat et le gouvernement de notre pays attendent que dans un délai maximum de 26 mois, soit  la fin du mois d’aout 2020, leur soit livré un ouvrage de qualité justifiant les gros efforts financiers consentis par l’Etat et son partenaire financier la Banque africaine de développement (BAD) », a-t-il conclu.

Philippe Nado

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire/Législatives 2021: Adama Bictogo dépose la liste des candidats du RHDP à la CEI (vidéo)

Le Directeur Exécutif du RHDP le Ministre Adama BICTOGO, a déposé, dans l’après-midi…