Accueil POLITIQUE Guillaume Soro et Blé Goudé s’engagent à œuvrer pour la réconciliation

Guillaume Soro et Blé Goudé s’engagent à œuvrer pour la réconciliation

0
0
146

Les opposants ivoiriens Guillaume Soro et Charles Blé Goudé se sont engagés dimanche pour la réconciliation en Côte d’Ivoire, a-t-on appris à l’issue d’une rencontre à la Haye .

Il s’agissait de la première rencontre entre les deux hommes depuis la fin de la crise postelectorale 2010-2011. La rencontre s’est tenue en présence des délégations des deux parties.

Le communiqué final stipule que conformément à la tradition africaine, Guillaume Soro, Président de GPS, a rendu visite à Charles Blé Goudé, Président du COJEP, pour lui témoigner sa compassion, sa solidarité et son soutien.

Placée sous le signe de la recherche de la paix dans l’intérêt du peuple de Côte d’Ivoire, cette rencontre de retrouvailles entre deux camarades de lutte de longue date, a été l’occasion de longs et fructueux échanges empreints de vérité, sur la situation sociopolitique nationale.

le texte précise par ailleurs que les deux hommes ont salué la mémoire de toutes les victimes des tristes et douloureux événements qui ont meurtri la nation, et ont encore adressé leurs condoléances les plus attristées aux familles endeuillées ;

Ils ont tenu à exprimer leur compassion et leur solidarité au peuple de Côte d’Ivoire pour les traumatismes et les nombreux préjudices subis au cours de la crise que notre pays a vécue.

Ils se sont engagés à œuvrer pour une réconciliation sincère et non propagandiste en Côte d’Ivoire.

Toutefois, les deux personnalités ont convenu que la réconciliation doit se nourrir de vérité et de repentance, gage de tout pardon.

Réalisant qu’au regard de l’impossibilité pour les ivoiriens de demeurer perpétuellement dans la belligérance, ils ont émis le vœu que toutes les filles et fils de la Côte d’Ivoire se retrouvent au chevet de la mère patrie.

Les deux ex-dirigeants de la Fesci ont réaffirmé la nécessité de privilégier la voie du dialogue, de la négociation et de la concertation dans la résolution des conflits et difficultés inhérents à la marche de la Côte d’Ivoire.

Les deux leaders ont exhorté le régime d’Abidjan à organiser des assises politiques nationales inclusives en vue de vider tout le passif de la récente crise qui a endeuillé la Côte d’Ivoire afin de créer les conditions idoines pour une stabilité et une paix sociale durable.

ils ont enfin convenu de poursuivre les échanges et initiatives pour le triomphe de la paix en Côte d’Ivoire.

Fulbert YAO

 

 

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: Point de la situation à Abidjan et à l’intérieur mardi nuit

Bongouanou 19.00 Sur l’axe Kotobi Bongouanou dans le village de Kakandi, des manifes…