Accueil SPORT Football ivoirien/Salaires impayés: comment la FIF compte traquer les mauvais payeurs

Football ivoirien/Salaires impayés: comment la FIF compte traquer les mauvais payeurs

0
0
34

Depuis quelques jours ce n’est pas l’amour parfait entre le président Vagba Alexis et ses joueurs. Les aiglons seraient en grève pour salaires impayés. Le site sportif sportmania.ciannonce de nombreux mois d’arriérés de salaires. Et le site d’ajouter que les joueurs ont décidé de boycotter les séances entrainement. L’ambiance n’est donc pas bonne chez les vert et rouge.

Ces situations sont récurrentes dans le milieu du football ivoirien. de nombreux clubs accumulent des mois de salaires impayés  et personne n’est épargné. Même les entraîneurs sont parfois logés à la même enseigne que les joueurs. Tout le monde n’est pratiquement pas payé dans certains clubs.

Pourtant on reçoit la subvention et on exige des résultats aux acteurs. C’est cette situation déplorable que la fédération ivoirienne de football ne souhaite plus voir se produire. L’instance dirigée par le président Sidy Diallo veut mettre fin a cette mauvaise attitude des dirigeants de clubs. Le premier vice président de la FIF, sory Diabaté s’est prononcé récemment sur les cas de conflit lors de la conférence de presse bilan  de la première partie du championnat national.

Le collaborateur du président Sidy Diallo n’a pas caché l’engagement de la maison de verre de mener le traque contre les mauvais payeurs. La FIF a dans un premier temps procède par la sensibilisation avant de taper sur la table. «Nous avons lancé un appel aux clubs, en demandant à ceux qui traînent encore les pieds de payer les salaires des entraîneurs et des joueurs.

Parce que nous continuons de recevoir les plaintes des acteurs du Football. Nous avons fait comprendre à tous que la commission de statut des joueurs est en train de traiter les dossiers. Lorsqu’une décision sera prise, le Dex a 48 heures pour leur notifier cela.

Il appartiendra au président du club de se rapprocher de la personne avec laquelle, il est en conflit pour trouver une issue. S’ils parviennent à un accord, ils doivent le signifier à al fif qui en tiendra compte. Dans le cas contraire, le club aura un délai pour exécuter. S’il ne le fait pas dans ce délai, alors nous allons prélever cela sur les ressources du club », a prévenu le président Sory Diabaté.

Les dirigeants fédéraux ont décidé de frapper fort. Des prélèvements à la source seront effectués sur les subventions des clubs réfractaires. La maison de verre va ainsi contraindre les clubs au respect des contrats. En tout cas, plus rien ne sera comme avant. L’instance fédérale compte veiller a ce qu’il n y ait plus de conflits entre clubs et joueurs et clubs et entraîneurs.

 

Moïse N’Guessan

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SPORT

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Législatives 2021: la réception des dossiers de candidatures prorogée jusqu’au vendredi 22 janvier (communiqué)

COMMUNIQUE -CEI La Commission Electorale Indépendante (CEI) porte à la connaissance de la …