Accueil ÉCONOMIE (Entretien) Richard Seshi le jeune entrepreneur qui sublime l’Afrique par des illustrations

(Entretien) Richard Seshi le jeune entrepreneur qui sublime l’Afrique par des illustrations

0
0
72

Promouvoir le continent dans sa totalité et aussi développer un modèle économique  sur ses potentialités c’est ce concept innovateur que Richard Seshi un jeune entrepreneur ivoirien entend développer avec quelques uns de ses pairs africains à travers la plateforme numérique AfricaKitoko.com. Entendez par là l’Afrique est sublime en langue lingala.

Qu’est ce que c’est Africakitoko ?

Bien avant de donner le but et les objectifs de notre plateforme numérique, j’aimerais d’abord me présenter, je suis Richard Seshi, un jeune  entrepreneur ivoirien. Distingué  prix orange de l’entrepreneur social, je suis le promoteur de la plateforme numérique WWW.africakitoko.com . En effet, c site est un projet conçu avec quelques amis Africains. L’objectif de notre plateforme  est de visualiser l’Afrique. En clair, partant du constat que l’Africain s’approprie peu ou pas  suffisamment son histoire  et vu  qu’aujourd’hui, les gens prêtent de moins en moins d’attention au contenu dans les articles, nous avons souhaité sublimer l’Afrique.  En prenant des informations qui peuvent parfois être très longue  et les simplifier en des illustrations c’est à des visuels.

Donc chaque jour sur africakitoko.com, nous présentons des visuels qui mettent en lumière le quotidien  des Africains. Nous présentons par exemple la manière  donc sur le continent, les transports en commun sont nommés. En côte d’Ivoire, chez nous c’est le Gbaka, au Ghana par exemple c’est les Tro Tro…notre rôle à travers  cette plateforme est de présenter tous les aspects de la vie  sur le continent selon les différentes catégories. Le site contient donc sept catégories qui  vont depuis le Sport, les choses en communs, les sites touristiques, les patrimoines historiques etc.  Nous touchons aussi les questions en lien avec l’économie notamment sur l’évolution du radar socio-économique des pays.

Ne Pensez vous pas touchez  un segment traditionnellement réservé  aux médias alors que vous n’êtes pas des professionnels de ce secteur ?

Nous ne nous qualifions pas de site d’informations classiques en revanche nous essayons de faire ce qu’on appelle aujourd’hui du data journalisme. Nous nous appuyons sur de multiples données que nous traduisons en illustration. Toutefois, nous ne sommes pas fixés sur l’actualité comme les medias traditionnels le font. Il est important de savoir aussi que certains d’entre nous comme moi avons des back grounds de blogueurs ou d’activistes  mais l’idée essentielle est de mettre en avant une Afrique qui est positive.

Depuis combien de temps  cette plateforme existe et qui en sont les promoteurs ?

Notre plateforme existe depuis environ huit (8) mois  et officiellement le site web  a été lancé en avril 2020. Et nous sommes déjà à plus de 110 illustrations sur l’Afrique.S’agissant des promoteurs nous sommes  essentiellement un collectif d’infographe, de graphistes, de blogueurs qui ont souhaité se mettre ensemble. Nous sommes en une dizaine de personnes. Faut  aussi dire que depuis le lancement de notre plateforme les retours sont positifs. Aujourd’hui nous avons atteint la barre de 10 000 visiteurs par mois. Il faut également faire remarquer que le site est en deux versions, une anglaise et une française. Sur la version anglaise par exemple plus de 50% de nos trafics viennent des Etats Unis.  Ce qui fait qu’avec l’avènement de George Floyd aux Etats Unis nous nous sommes doublement senti concernés.

Votre site existe avec beaucoup de succès d’ailleurs, c’est un fait mais  sur quel modèle économique fonctionnez vous ?

Notre plateforme a été lancée au départ sur l’initiative du volontariat. C’était juste l’initiative de jeunes innovateurs qui souhaite faire bouger les choses. Faut aussi savoir que la plupart d’entre nous sommes déjà engagés  à différents niveaux. Ainsi  à travers cette initiative d’Africakitoko, nous voulons amplifier notre impact. En sortant juste de notre segment. Notre modèle économique  est de concevoir des services et offres à la carte. Dans cette perspective, nous lancerons dans un futur proche  une nouvelle plateforme  qui aura pour objet la réalisation de tout ce qui est graphisme. Notre service se nommera www.getAkwaba.ci. Sur cette plateforme nous proposerons tout ce qui est lié  au service de graphisme et d’illustrations. De même que la réalisation de visuels, la réalisation de vidéo, etc. nous permettrons aux personnes de faire leurs demandes individuelles soit à travers des abonnements mensuels ou des taches ponctuelles. C’est donc à ce niveau que nous pensons bâtir notre modèle économique.

Vous êtes également le promoteur  du prix  du jeune entrepreneur 35/35, avec l’actualité marquée par la crise sanitaire quelles sont vos perspectives ?

Pour l’année 2020, marqué par la crise sanitaire nous organiserons un événement virtuel. Les applications seront ouvertes pour les inscriptions. et comme nous somme  à la 5e années et 5e édition de  notre événement, nous allons comme d’habitude choisir de jeunes innovateurs qui viennent de toute l‘Afrique afin de pouvoir reconnaître les mérites des jeunes entrepreneurs africains.

 Un message à l’endroit des jeunes entrepreneurs

Beaucoup d’initiatives sont prises ces derniers jours par les jeunes c’est à saluer. En revanche, ce que je souhaite qu’ils retiennent est de s’armer de beaucoup de courage.  En effet, nous venons généralement d’un écosystème où la voie royale pour l’emploi était la fonction. Et donc sur la base de ce paradigme, il faut comprendre  que ce chemin est certes ouvert à tous cependant l’environnement pour entreprendre reste compliqué. C’est pourquoi d’un coté, j’invite à l’amélioration de cet environnement et de l’autre j’exhorte les entrepreneurs à acquérir les  bonnes compétences et de se créer un réseau  et en fin  être beaucoup à l’écoute de cet environnement.

Jean Eden K.

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

France : l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort des suites du covid

La France est en deuil. L’expressionci.com a appris ce mercredi soir, le décès de Va…