Accueil POLITIQUE Elections Municipales à Marcory/Transhumance des électeurs: Eric Gnamaka demande des sanctions

Elections Municipales à Marcory/Transhumance des électeurs: Eric Gnamaka demande des sanctions

0
1
102

Le candidat indépendant à l’Election municipale de Marcory, Eric Gnamaka Dogbo a dénoncé ce samedi 22 septembre, au cours d’un meeting d’investiture, la transhumance des électeurs orchestrés par ses adversaires, qualifiant leurs comportements d’«insuffisance politique» et appelant à des sanctions.

« J’ai vu des candidats qui se disent qu’ils ont eu des bons bilans. Ils sont même membres du conseil municipal. Ils s’en vont chercher des gens dehors. On leur remet 2.000 FCFA, 3.000 FCFA pour venir s’inscrire à Marcory.C’est de l’insuffisance politique. Tu n’as pas de bilan, tu vas chercher quelqu’un ailleurs pour venir t’aider », a déclaré Eric Gnamaka, devant un millier de partisans

« Je vais demander à la population de Marcory: il faut sanctionner ces personnes. Et dans ce groupe, il y a un dedans qui est pasteur. Lui, il donne 2.000 FCFA ; 3.000 FCFA. Lui là, s’il gagne, c’est Satan qui a fait qu’il a gagné ou c’est jésus ? Il ne croit même pas à son Jésus », a-t-il déploré.

Par ailleurs, le fondateur du Forum de la société civile africaine (FSA) a appelé les populations à le porter à la tête de la commune au soir du 13 octobre prochain. « Je lance un défi à Marcory. Je lance un défi à tous les jeunes.  Je ne serai pas une honte, je ne serai pas un vendu, je ne serai pas lâche, j’irai et on ira jusqu’au bout. On ira jusqu’au bout », a-t-il assuré.

Eric Gnamaka a égrené les nombreuses actions sociales qu’il entend poser les prochains jours à Marcory. Il s’agit de la remise de 10.000 kits scolaires et de paires de lunettes le 29 septembre, suivie de la remise prochaine de 50 fauteuils, 50 télévisions, 50 ventilateurs, 50 congélateurs, 50 pots de peinture aux habitants de la Sicogi.

Pour conclure, Eric Gnamaka a promis d’améliorer les conditions de vie des populations notamment celles des jeunes. « Nous avons 856 entreprises déclarées à Marcory, demandons simplement à une entreprise d’embaucher deux jeunes, seulement deux pour un an. C’est possible, il faut revoir les impôts, il faut revoir la patente », a-t-il dit.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Présidentielle en Côte d’Ivoire : 3 084 288 cartes électeur retirées du 14 au 25 octobre 2020

Au terme de la période de distribution des  cartes d’électeur (14 au 25 octobre 2020) 3 08…