Accueil CULTURE Deuil/ Mort de N’Goran La Loi : Allah Thérèse inconsolable…

Deuil/ Mort de N’Goran La Loi : Allah Thérèse inconsolable…

0
0
232

«Allah Thérèse a beaucoup pleuré quand elle a appris la nouvelle du décès de son époux». Cette confidence du Manager-Résidant de la chanteuse traditionnelle, Koffi Brou, témoigne de l’état dans lequel se trouve aujourd’hui la doyenne de la musique ivoirienne. Le dimanche 20 mai, le compagnon de route de l’artiste l’accordéoniste N’Goran La Loi a rendu l’âme alors qu’on l’évacuait de son village Konankokorékro, situé à 20 km de kilomètres, à l’hôpital général de Toumodi pour recevoir des soins. La santé du mari d’Allah Thérèse s’était dégradé plut tôt dans la journée du dimanche. «Il n’a rien eu. Je dirai que c’est une mort naturelle. Il a pris de l’âge. Sinon, la veille il n’était pas souffrant. D’ailleurs, on a bien causé le samedi soir avant qu’il n’aille au lit», a témoigné le Manager.Allah Thérèse, mais aussi son défunt époux, bénéficient de la pension viagère de 300.000 F cfa par mois du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, aux artistes. N’Goran La Loi fait partie avec Anoman Brou Félix, Bony Pascal, Zakri Noël, Eba Aka Jérôme, Bailly Spinto, Dapley Stone, Alla Thérèse, Kouamé Adigri, Johnny la Fleur, Soro N’Gana, Monné Bou, Adjé Daniel, Ignace Alomo et Marie Rose Guiraud des premiers bénéficiaires de cette pension. Le président de la République est allé plus loin en offrant une villa de 18 millions de F cfa, en octobre 2015, et une enveloppe de 5 millions de F cfa. L’Expression présente ses condoléances à Allah Thérèse et à la famille des artistes de Côte d’Ivoire.

F.A

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par KALOU
Voir Plus dans CULTURE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Le Botswana décriminalise l’homosexualité

C’était une décision très attendue : la Haute Cour du Botswana a ordonné l’abr…