Accueil POLITIQUE Décrispation : La POECI veut la participation de la société civile au dialogue politique   

Décrispation : La POECI veut la participation de la société civile au dialogue politique   

0
0
14

Communiqué

La POECI (Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections) invite le gouvernement à ouvrir un débat inclusif et participatif avec les forces vives de la Nation sur toutes les questions d’intérêt national.

Depuis le début du processus électoral et particulièrement à l’approche du 31 octobre 2020, la Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections-POECI- suit avec une attention particulière l’évolution de la situation socio-politique dans notre pays.

La POECI  a noté le bon déroulement des différentes étapes du processus électoral jusqu’au dépôt des candidatures et précisément à l’annonce du Président de la République de se porter candidat pour un nouveau mandat. Des manifestations de contestation ont eu lieu dans certaines villes de la Côte d’Ivoire puis se sont intensifiées après la proclamation de la liste des candidats retenus par le Conseil Constitutionnel. Ces manifestations font suite  au mot d’ordre de boycott du processus électoral par l’opposition.

Après les vives tensions électorales et la tenue du scrutin présidentiel du 31 octobre émaillé de violences, le candidat Alassane Ouattara est réélu Président de la République  selon les résultats définitifs du Conseil Constitutionnel.

A la suite de cette décision du Conseil Constitutionnel, le Président Alassane Ouattara s’est adressé à la nation. Au cours de son discours, il s’est engagé à ouvrir à nouveau le dialogue politique notamment par une rencontre avec le  leader de l’opposition Henri Konan Bédié, qui dirige la plateforme de l’opposition.

La POECI se réjouit de cette rencontre qui vise à renouer le dialogue nécessaire pour la construction de la paix et la stabilité au regard de nombreuses atteintes aux droits humains constatées avant, pendant et après le scrutin du 31 octobre.

La POECI estime que ce dialogue ne doit pas se limiter qu’aux forces politiques mais doit favoriser un débat inclusif et participatif  avec  l’ensemble de l’opposition ainsi qu’aux organisations de la  société civile.

La POECI estime qu’un arrangement politique ne sera guère suffisant pour amener les Ivoiriens et les Ivoiriennes à la réconciliation, à la cohésion sociale, à la démocratie et au développement. Il est temps de poser le débat de fonds sur le vivre ensemble. Ceci pour mettre fin au cycle de violences intercommunautaires qui sont dues au déficit de débat de fond sur l’avenir de cette nation et dont les politiques exploitent les vulnérabilités.

La POECI souhaite qu’un forum national soit organisé avec toutes les forces vives de la nation pour panser les plaies du passé et s’engager résolument vers une nation réconciliée apaisée et prospère.

La POECI encourage le gouvernement à ouvrir dans les plus brefs délais ce dialogue avec toutes les composantes se la société ivoirienne. Ce dialogue devra être inclusif en abordant les questions de fond qui sont sources de violences dans ce pays.

La POECI invite toutes les organisations de la société civile à  produire dans les prochaines semaines un diagnostic et des recommandations en vue de ramener la cohésion sociale, réconcilier les ivoiriens et ivoiriennes, renforcer le processus électoral et politique et engager les citoyens au développement de la nation.

Fait à Abidjan le 16 novembre  2020

Pour le Bureau du Conseil d’Administration

Le Président, Imam Koné Ibrahima

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Les ministres africains de la santé appellent à une plus grande vigilance dans la lutte contre la COVID-19

 Les ministres africains de la santé réunis cette semaine pour la reprise de la session vi…