Accueil POLITIQUE Déclaration des naissances dans les délais: L’ONI et une ONG pour un partenariat

Déclaration des naissances dans les délais: L’ONI et une ONG pour un partenariat

0
0
35

Le Directeur Général de l’Office National d’Identification (ONI) Konaté Diakalidia a signé ce mercredi 25 juillet 2018, au Plateau, une convention de partenariat avec l’ONG Aide Action International–Afrique. 

Selon les clauses du contrat, l’objectif de ce partenariat est de sensibiliser les communautés en Côte d’Ivoire à déclarer les naissances dans les délais. Cela sera possible grâce à une mise en œuvre de la politique de modernisation de l’état-civil ivoirien ; de la promotion dans les centres d’état-civil d’une démarche inclusive apte à garantir l’accueil et la déclaration des naissances; de la mise en œuvre du programme pour l’amélioration accélérée des systèmes d’enregistrement des faits et des statistiques d’état-civil (APAI- CRVS) ; du renforcement des capacités des acteurs de l’état-civil et des communautés, et par le renforcement également du plaidoyer pour le respect des droits de l’enfant. Pour Konate Diakalidia, la signature de cette convention est historique en ce sens qu’elle permet d’aider tous les enfants vivant en Côte d’Ivoire, en leur donnant une existence juridique. «Le choix de cette ONG s’explique par le fait qu’elle a compris très tôt l’intérêt d’œuvrer pour la déclaration des enfants, car un enfant non déclaré n’a pas d’existence juridique. Elle est donc en phase avec l’ONI qui souhaite atteindre le standard international de déclaration de naissances dans les délais normaux pour réussir la mise en place du RNPP. .», a-t-il déclaré. Le directeur général a par ailleurs indiqué qu’il place grand espoir dans l’accompagnement et la mise en œuvre du projet pilote qui est en cours la région de la Nawa, une région symptomatique des problèmes d’état-civil en Côte d’Ivoire. Quant au Directeur Général Afrique de l’ONG, Koffi Adjimon, il s’est félicité de cette signature de convention et donné l’assurance que sa structure s’engage à travailler en parfaite harmonie avec les responsables de l’ONI.

Car, pour lui, « la plus grande violence qu’on peut faire à un enfant est de ne pas lui donner une existence juridique ». Faut-il le rappeler, l’ONG Aide et Action international Afrique a déjà pris une part active dans le projet pilote de déclaration des naissances et décès via le téléphone mobile dans les communes et  sous-préfecture   de Korhogo, Beoumi, Duekoué, Soubré, Tiassalé et Attecoubé.

J. E.K.

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Communiqué/Présidentielle: La POECI envoie 250 observateurs sur l’ensemble du territoire

La POECI comme par le passé, a suivi le processus électoral depuis les reformes électorale…