Accueil INTERNATIONAL AFRIQUE CPI : Le procès d’Al Hassan s’ouvre le 14 juillet

CPI : Le procès d’Al Hassan s’ouvre le 14 juillet

0
0
67

Le procès du jihadiste malien Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud s’ouvre le 14 juillet 2020 devant la Chambre de première instance X de la Cour pénale internationale (CPI).

Cet ex-membre présumé d’Ansar Eddine est poursuivi pour des crimes de guerre et crimes contre l’humanité prétendument commis à Tombouctou, au Mali. Suspecté de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis entre 2012 et 2013 à Tombouctou, Al Hassan était sous le coup d’un mandat d’arrêt émis le 27 mars 2018.

Il a été remis à la CPI par les autorités maliennes quelques jours plus tard, le 31 mars 2018, et est depuis détenu à La Haye.

Au cours de ces audiences, l’Accusation prononcera ses déclarations liminaires au procès. Les Représentants légaux des victimes et la Défense ont l’intention de faire leurs déclarations liminaires à une date ultérieure avant le début de leurs présentations des preuves respectives qui suivront la présentation des éléments de preuve par l’Accusation débutant le 25 août 2020.

En raison de la situation actuelle liée au Covid-19, les participants prendront part à l’audience soit depuis le siège de la Cour ou soit à partir d’endroits distincts en dehors de la Cour. La Chambre de première instance X est composée du juge Antoine Kesia-Mbe Mindua, juge président, de la juge Tomoko Akane et de la juge Kimberly Prost.

Le 30 septembre 2019, la Chambre préliminaire I a rendu une décision confidentielle confirmant les charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité portées à l’encontre de M. Al Hassan et a renvoyé l’affaire en procès. La version expurgée de cette décision a été publiée le 13 novembre 2019.

Le 18 novembre 2019, la Chambre préliminaire I a rejeté la requête de la Défense aux fins d’autorisation d’interjeter appel de la Décision de confirmation des charges dans l’affaire Al Hassan. Le 23 avril 2020, la Chambre préliminaire I a rendu une décision confidentielle accordant en partie la demande du Procureur de modifier les charges à l’encontre de M. Al Hassan ; la version expurgée de cette décision a été rendue publique le 11 mai 2020.

Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud est le deuxième jihaddiste malien à comparaitre devant les juges de la CPI. En septembre 2016, les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont reconnu lors d’un verdict historique le djihadiste malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi coupable de la destruction de mausolées protégés à Tombouctou et l’ont condamné à neuf ans de détention.

Nomel Essis

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans AFRIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Hommage de la Presse à Mamadou Doumbia/J.C Coulibaly (UNJCI): “Doumbès n’a pas vécu inutilement.” 

L’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) et l’ensemble de la presse nat…