Accueil INTERNATIONAL ASIE  COVID-19 : La Chine renforce sa position en Afrique

 COVID-19 : La Chine renforce sa position en Afrique

0
0
14

La Chine se positionne comme l’amie de l’Afrique depuis le déclenchement de la pandémie du COVID-19 en janvier 2020.

L’Empire du Milieu multiplie son aide au continent africain pour lutter contre cette maladie qui continue de faire des ravages avec le retour en force du nombre des contaminés. Durant son périple en Afrique du 4 au 9 janvier qui l’a conduit au Nigeria, en République Démocratique du Congo (RDC), au Botswana, en Tanzanie et aux Seychelles, Wang Yi, Conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine, a rassuré ses hôtes sur le soutien ferme de son pays à lutter contre le COVID.

La Chine et ses partenaires africains ont décidé unanimement de renforcer la coopération sino-africaine en matière de lutte contre la Covid-19 jusqu’à la victoire finale contre cette pandémie. La Chine continuera de soutenir et d’aider les amis africains à travers la fourniture des matériels anti-épidémiques, l’échange des expériences de lutte contre la pandémie.

Il faut ajouter à cela le développement de la coopération entre les hôpitaux chinois et africains jumelés, la construction du siège du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC), l’adoption  d’un moratoire des dettes des pays africains. La Chine honorera son engagement à faire des vaccins COVID-19 un bien public mondial, et restera engagée à mener des coopérations en matière de vaccins avec des pays qui en ont besoin, en vue de renforcer l’abordabilité et l’accessibilité des vaccins en Afrique, s’est engagé Wang Yi.

A côté du volet sanitaire, Pékin a promis d’aider au développement de l’Afrique. Les deux parties ont convenu d’approfondir leur amitié traditionnelle, se soutenir sur des questions touchant aux intérêts vitaux de chacun, défendre ensemble le multilatéralisme et le libre échange, s’opposer à l’unilatéralisme, au protectionnisme, à l’hégémonisme et à l’ingérence extérieure, faire évoluer l’ordre international dans un sens plus juste et plus rationnel, et construire main dans la main une communauté de destin encore plus étroite entre la Chine et l’Afrique.

Wang Yi a promis de soutenir le développement conjoint par la Chine et l’Afrique de l’initiative « la Ceinture et la Route », dont la priorité était de renforcer la construction des infrastructures, d’installer un grand marché Chine-Afrique, de renforcer les investissements et la capacité de production, de soutenir l’innovation technologique.

Les deux partenaires ont décidé de promouvoir les échanges et coordination en vue d’accélérer la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération Chine-Afrique (FCSA) et de préparer la prochaine conférence du FCSA prévue en quatrième trimestre de cette année au Sénégal.

Le diplomate chinois et les dirigeants africains ont convenu de promouvoir le développement du FCSA, d’une manière orientée vers l’avenir, d’améliorer la qualité de la coopération Chine-Afrique et d’approfondir la coopération dans les domaines prioritaires tels que la santé, la capacité de production, l’interconnexion régionale, l’agriculture, l’économique numérique, la protection environnementale, la sécurité et la formation technique. L’objectif est de construire une Afrique de santé, de manufacture, d’interconnexion, de récolte abondante, d’économie numérique, de développement vert, de sécurité et de talents.

Pour rappel, la Chine a construit en Afrique plus de 6.000 kilomètres de chemin de fer, 6.000 kilomètres de route, près de 20 ports, plus de 80 installations électriques, 45 stades et plus de 170 écoles. En plus, 21.000 professionnels de la santé des 48 missions médicales chinoises ont soigné 220 millions d’Africains.

Nomel Essis

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ASIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Développement minier: Jean Claude Diplo nouveau Pca du GPMCI

Le groupement professionnel des miniers de Côte d’Ivoire (GPMCI) a désormais à sa tête un …